[ezcol_1fifth]

.

Les machines vont être envoyées en décontamination mais le stock et les matières premières sont partis en fumée

[/ezcol_1fifth] [ezcol_4fifth_end]

Atelier de Sceaux

Atelier de Sceaux

Coup dur pour le chocolatier Patrick Roger. Son atelier de Sceaux (92) a partiellement brûlé lundi 28 septembre après-midi, le laboratoire a été dévasté, une partie de la charpente a été endommagée. Les causes du sinistre seraient d’origine accidentelle. « C’est un choc, c’est très impressionnant de voir les dégâts », confesse son attachée de presse, Hélène Hauville. La vingtaine d’employés qui travaillaient ce jour-là ont pu sauver les machines qui vont être envoyées en décontamination mais le stock et les matières premières sont partis en fumée. Le chocolat est si sensible à l’odeur que rien n’a pu être gardé. Heureusement les œuvres d’art de Patrick Roger ont été sorties à temps. « Les sculptures de bronze ne sont pas touchées, et celles en chocolat comme les orangs-outans sont recouvertes d’une pellicule de cendre mais tiennent debout », explique-t-elle. Pour l’instant, le personnel nettoie l’atelier en attendant la reprise de la production à une date encore indéterminée. « Nous mettons tout en œuvre pour relancer les machines le plus vite possible. Les magasins vont donc vivre sur leur stock mais pour l’instant la pénurie n’est pas d’actualité » précise son attachée de presse.. Et le moral de Patrick Roger ? « Patrick est regonflé à bloc pour pouvoir affronter les semaines à venir » assure-t-elle. Nul doute que l’homme, dont on connaît la fougue, l’énergie et la passion, et récemment victime d’un lourd accident de moto, va surmonter cet événement malheureux et rebondir dans un avenir proche.

Faviconfondblanc20g  Violaine Vermot-Gaud

 

 

[/ezcol_4fifth_end]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.