CHOCOLAT 80Avec une très légère érosion de la consommation de chocolat de l’ordre de 2,1% en 2015, le Syndicat du chocolat évoque une stabilité malgré un contexte de crise. Les gourmands se réfugient toujours dans cette gourmandise qui rassure. D’ailleurs, lors des fêtes de Pâques l’année dernière, ils ne se sont pas privés pour dévorer 15 180 tonnes d’or noir, soit un peu plus qu’en 2014 (14 960 tonnes).

Toutefois, les gourmands tricolores se distinguent de leurs voisins par leur goût, qui donne la priorité au chocolat noir. Quand les Français en mangent 30%, les autres n’en croquent que 5%

Même s’ils ne manquent pas le rendez-vous chocolaté de Pâques, les Français ne sont pas les plus gros consommateurs de chocolat en Europe. Les Allemands en mangent 12,22 kg par habitant, quasiment le double des Français avec pas plus de 6,62 kg. Les Britanniques obtiennent la médaille d’argent, avec 8,86 kg de chocolat engloutis et les Autrichiens sont sur la troisième marche du podium avec 8,80 kg.

Toutefois, les gourmands tricolores se distinguent de leurs voisins par leur goût, qui donne la priorité au chocolat noir. Quand les Français en mangent 30%, les autres n’en croquent que 5%. En parallèle, le chocolat au lait s’impose toujours comme une valeur sûre, avec le ratio 70%/95%.

Du côté des formes de l’or noir, ce sont les tablettes qui ont le plus la cote, avec pas moins de 132 100 tonnes ingérées. Les bonbons, les rochers et autres bouchés régressives sont en deuxième position, avec 105 700 tonnes. Les pâtes à tartiner ferment la marche (74 900 tonnes).


00-FAVICONAFP Relaxnews / © Yeko Photo Studio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.