La livraison de repas à domicile en France : un marché hautement convoité

↓ Deliveroo Ce service de livraison de plats à domicile, créé en 2013 au Royaume-Uni est présent en France depuis un an. Il a annoncé jeudi avoir déjà servi...

Deliveroo

Ce service de livraison de plats à domicile, créé en 2013 au Royaume-Uni est présent en France depuis un an. Il a annoncé jeudi avoir déjà servi « un million de repas » dans l’Hexagone. Il compte en France 1 000 restaurants partenaires. Sa plate-forme internet et mobile propose aux clients de commander des repas livrés à vélo « en 27 minutes en moyenne », issus de restaurants « allant des grands indépendants aux grandes chaînes de restauration de qualité supérieure ». La livraison coûte 2,50 euros, ajoutée au prix du plat, identique à celui pratiqué dans le restaurant. Il sert ces repas de 11h00 à 23h00 (7 jours sur 7 et va très prochainement permettre à ses clients de commander dès 8H00 du matin pour la livraison de petits-déjeuners et de brunchs. Il a levé 175 millions d’euros depuis sa création.

Allo Resto, l’historique

Cette entreprise de restauration livrée à domicile créée 1998, détenue à 80% par un des leaders mondiaux du secteur, le groupe britannique Just Eat, est le plus ancien acteur du marché. Il compte fin 2015, 4.000 restaurants partenaires en France, auxquels s’ajoutent « 100 à 200 établissements supplémentaires chaque mois depuis le 1er janvier 2016 », explique Gilles Raison, son directeur général France. L’enseigne ne communique pas de chiffres de repas au niveau de la France, mais Just Eat assure totaliser « 105 millions de repas commandés dans les 15 pays où ils sont présents pour l’année 2015 », ajoute M. Raison.

Foodora

Cette entreprise allemande fondée à Munich en avril 2014, est un service de livraison à vélo permettant de commander des plats de restaurants sélectionnés. Elle est présente en France à Paris et à Lyon et dans les principales villes européennes. L’enseigne permet d’être « livré à tout moment: un déjeuner au bureau, un dîner à la maison entre amis ou à l’extérieur lors d’un déjeuner sur l’herbe », selon Foodora.

Take Eat Easy

Cette enseigne belge spécialisée dans la distribution de repas par vélo, a levé 10 millions d’euros en septembre dernier, quelques mois après une première levée de 6 millions d’euros. Elle est présente à Bruxelles et Paris, Bordeaux, Rennes, Lyon, Lille, Nantes, Toulouse, Strasbourg et souhaite se lancer à Berlin, Madrid et Londres. Le consommateur paie 2,5 euros pour chaque livraison. Le temps moyen de livraison est de 28 minutes.

UberEATS, le plus récent

Uber, plus connu pour sa plate-forme de mise en relation avec des voitures de tourisme avec chauffeur, vient de se lancer dans la livraison de repas à Paris via une application dédiée, « UberEATS ». L’entreprise, qui a choisi Paris comme première ville hors d’Amérique du Nord à inaugurer ce service, se targue de mettre « à disposition les meilleurs restaurants des 20 arrondissements de la capitale », avec livraison en « 30 minutes environ ». Pour les plus pressés, quatre plats au choix pourront être livrés à l’heure de midi en semaine « en moins de 10 minutes », selon eux.

Pages Jaunes Resto

Un des plus anciens acteurs du secteur propose 40 spécialités culinaires (pizzas, japonais, indien, chinois, hamburger, sandwiches…) à commander en ligne sur son mobile ou sur internet. L’enseigne assure livrer à domicile en 30 à 45 minutes, ou à emporter en 15 minutes. Selon une source du secteur, PagesJaunes Resto a « du mal dans cette course aux nouveaux acteurs de la livraison de repas à domicile, les nouveaux entrants étant plus visibles ».


Faviconfondblanc20gFranck Pinay-Rabaroust, avec AFP

3 Comments on this post.
  • FoodTech : quand l'e-commerce rencontre la restauration – Blog freelance
    11 octobre 2016 at 8:08
    Laisser un commentaire

    […] Ce marché est en pleine croissance et représente à lui seul 16% du marché global de la restauration ! […]

  • Restaurant à domicile : agir en cas de commande insatisfaisante
    10 avril 2017 at 12:48
    Laisser un commentaire

    […] ne commande pas forcément directement auprès de l’établissement. En France, le marché de la livraison de repas se porte bien et compte des entreprises comme Alloresto qui mettent en relation les clients et les restaurants. La […]

  • Restauration & Digital – Pubosphere
    31 août 2018 at 5:53
    Laisser un commentaire
  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLICITÉ


    SNACK & STREET


    PUBLICITÉ


    LA PLATEFORME ATABULA