Nombre d’établissements 

Londres et Paris comptent un nombre presque similaire de tables, respectivement 605 et 535 restaurants. Pour rappel, le guide Michelin France a été lancé en 1900, 1911 pour l’Angleterre (édition arrêtée puis relancée en 1974). A noter que les deux guides prennent également en compte les alentours proches, « les environs » pour Paris, « Greater London » pour Londres. Nous pourrions établir ici un comparatif fonction de la population mais l’exercice serait complexe : si le guide Michelin couvre la région administrative du Grand Londres (8,6 millions d’habitants), le guide Paris ne ratisse pas une zone officielle telle que l’Île de France mais  « jusqu’à 40 kilomètres autour de la capitale » apprend-t-on page 3.

Etoiles

65 étoiles pour Londres, 92 pour Paris soit en proportion respectivement 10,7% et 17,2% de tables étoilées sur l’ensemble des établissements de la sélection. Deux restaurants londoniens affichent trois étoiles (Alain Ducasse au Dorchester et Gordon Ramsay) et onze deux étoiles (Araki, Dinner by Heston Blumenthal, Le Gavroche, Greenhouse, Hélène Darroze at the Connaught, Hibiscus, Ledbury, Marcus, Sketch, Square et Umu).

La version parisienne du guide enregistre dix restaurants trois étoiles (Alain Ducasse au Plaza Athénée, l’Ambroisie, l’Arpège, l’Astrance, le Cinq, l’Epicure au Bristol, Guy Savoy, le Pavillon Ledoyen, Pierre Gagnaire et le Pré Catelan) et quatorze restaurants doublement étoilés (l’Abeille, l’Atelier de Joël Robuchon, le Carré des Feuillants, le Gabriel, le Grand Véfour, le Grand Restaurant – Jean-François Piège, Maison Rostang, Mathieu Pacaud – Histoires, le Meurice Alain Ducasse, Passage 53, Sur Mesure par Thierry Marx, Sylvestre, la Table du Lancaster, le Taillevent).

Cuisines étrangères

A juste titre, Londres est réputée pour sa grande diversité de cuisines. Une situation que le guide correspondant intègre bien : parmi les établissements mentionnés, on trouve 28 restaurants chinois, 36 restaurants indiens ou encore 21 restaurants espagnols. Au sein de l’ouvrage, la capitale britannique compte ainsi 15 fois plus de tables indiennes qu’à Paris, 6 fois plus de tables espagnoles et deux fois plus de restaurants chinois. Même chose pour les étoiles : selon la classification Michelin, on trouve trois fois plus de tables étoilées de cuisine étrangère à Londres qu’à Paris avec 18 établissements contre 6 (hors cuisine française, onze tables étoilées au compteur à Londres)

Tables carnivores

Si le guide Londres liste une poignée de restaurants de cuisine péruvienne (5), argentine (2), mexicaine (1), autrichienne (1) ou polonaise (1), ce qui n’est pas le cas à Paris, il est un domaine où la capitale britannique surpasse définitivement sa voisine hexagonale : les établissements de spécialités de viandes, avec 32 tables contre 8 à Paris.

Restaurants matinaux 

guide-michelin-londres-breakfast

A Londres, le petit-déjeuner est une affaire éminemment sérieuse, preuve en est avec le guide Michelin qui compile les restaurants de la sélection où prendre son breakfast. Une catégorie d’ailleurs inexistante dans la version parisienne. Parmi les 81 endroits où s’attabler de bon matin sont notamment référencés un établissement étoilé (Bonhams) et cinq tables distinguées d’un Bib Gourmand (Blixen, Gail’s Kitchen, Honey & Co, Provender, St John Bread & Wine)


00-FAVICONEzéchiel Zérah / © EZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.