En ces temps de haro sur la viande, la gastronomie française se devait de réagir en défendant le mets le plus goûteux pour cet admirable prédateur qu’est l’homme : lui-même. Le cannibalisme, immense tabou culinaire (et cela se comprend…) , abordé par Roland Topor, c’est forcément un délice !

Peintre, écrivain, dramaturge, acteur ou photographe, Roland Topor (1938-1997) est un touche-à-tout de génie, très axé autour de l’humour noir. La preuve avec ce livre de recettes cannibalistiques ! Cuisses de filles jambes en l’air ; tête de patron dans la purée ; restes d’automobiliste en fricassée… Les recettes sont imaginatives, drôlatiques et (très) décalées. Un livre de chef, à sa façon. A lire pour se poêler !


Pratique

La cuisine cannibale, de Roland Topor – Ed. Wombat – 1986 – 6,50 €


Franck Pinay-Rabaroust

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.