Chaque année, des restaurants sont mis en lumière car ils gagent une ou des étoiles. Malheureusement, il y a également des tables qui perdent leur(s) étoile(s). Contrairement à la rumeur persistante, aucune table ne perd sa troisième étoile.


De deux étoiles à zéro


La Grande Maison Joël Robuchon (Bordeaux)

Château de Cordeillan-Bages (Pauillac)

Le Cygne (Gundershoffen)


De deux étoiles à une étoile


La Table du Connétable (Chantilly)

Il Cortile (Mulhouse)

La Table du Lancaster (Paris)

L’Amphitryon (Colomiers)


Suppression de l’étoile


Millon (Albertville)

Le Diapason (Avignon)

Auberge du Cheval Blanc (Bayonne)

Villa Eugénie – Hôtel du Palais (Biarritz)

Amen (Brest)

La Barbacane (Carcassone)

L’Ambrosia (Pezens)

Côté Marché (Chambery)

Fleur de Sel (Clermont-Ferrand)

La Cédraie (Curzay-sur-Vonne)

Les Jardins de Sophie (Gerardmer)

La Rémanence (Lyon)

Michel Brasserie des Catalans (Marseille)

Mia (Montpellier)

Léa (Montrevel-en-Bresse)

Goust d’Enrico Bernardo (Paris 2e)

Le Céladon Hôtel Westminster (Paris 2e)

La Truffière (Paris 5e)

Okuda (Paris 8e)

Le Diane (Paris 8e)

Hiramatsu (Paris 16e)

Akrame (Paris 16e)

Jacques Faussat (Paris 7e)

La Table du Pouyaud (Périgueux)

Hôstellerie de la Pomarède (La Pomarède)

La Table du Cala Rossa (Porto-Vecchio)

Le Pouilly (Pouilly-le-fort)

Le Montrachet (Puligny-Montrachet)

La Coquerie (Rennes)

Auberge Le Relais (Reuilly)

Auberge Le Robus (Roure)

Youpala Bistrot (Saint-Brieuc)

Chartron (Saint-Donat-sur-l’Herbasse)

Le Chalut (Saint-Malo)

Stéphane Léger (ex Archange) (Saint Raphaël)

La Badiane (Sainte-Maxime)

Esprit Terroir (Strasbourg)

Auberge du Père Bise (Talloires)

La Roche le Roy (Tours)

La Table de l’Ours (Val d’Isère)

L’Angélique (Versailles)


Rédaction Atabula

3 Réponses

  1. Rabin

    Le chef Billau Christophe de l’Auberge le Robur à Roure a fermé son restaurant le 31/12 dernier, qu’il avait en gérance depuis 2009, pour s’installer dans ses murs à quelques kilomètres, au col de la Couillole à Roubion (Auberge Quintessence)
    Une étoile qu’il a rendu pour mieux la récupérer…

    Répondre
  2. BOITEAU Mme

    Une interrogation : dans votre liste , vous citez l’* perdue pour le restaurant Fleur de Sel à Clermont-Ferrand ….est-ce le restaurant qui a fermé en octobre 2016 ? dans ce cas ça n’est pas une * supprimée , c’est carrément l’établissement !
    Est-ce que ce restaurant a eu un repreneur ?
    extrait du quotidien régional « la Montagne » 12/11/2016 : Fleur de sel, le restaurant créé en 1999 à Clermont-Ferrand, rue Abbé-Girard, par Patrice Eschalier, une étoile au guide Michelin depuis 2010, a baissé le rideau définitivement fin octobre

    Répondre
  3. Benoît

    Jacques Faussat privé de son étoile!!!!! Mais ce n’est pas possible! C’est à chaque fois un bonheur que d’aller chez lui. Des spécialités du sud-ouest qui vous plongent dans le bonheur, une carte des vins superbe et la joie de pouvoir rencontrer le chef et de discuter un peu avec lui. Cette disponibilité et cette gentillesse de sa part transpire dans ses plats! Vivement le guide 2018 que justice rendue et que Jacques Faussat retrouve son étoile!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.