Alors que le guide Michelin annonçait son palmarès 2017 de son guide gastronomique le matin du jeudi 9 février, l’association des Grandes Tables du Monde lançait son nouveau guide à l’heure du déjeuner ce même jour. Les Grandes Tables du Monde comptent huit nouveaux membres.

Rouvert en juin 2016, le Ritz Paris intègre d’emblée le guide des Grandes Tables du Monde, qui met en relief les tables gastronomiques d’Europe et du monde entier. Le restaurant de l’hôtel de luxe de la place Vendôme, devenu célèbre à travers la signature culinaire du chef Michel Roth qui a depuis transmis le tablier à Nicolas Sale, est une institution à Paris. Précisément, c’est « la Table de l’Espadon » qui est recensée dans l’ouvrage, celle qui sert un dîner gastronomique, puisque le Ritz rythme son offre de restauration, au rythme de la journée. Le Gabriel, du chef doublement étoilé Jérôme Banctel,fait également son entrée dans le guide. Les nouveautés françaises sont complétées par le Mirazur, à Menton, où le chef italo-argentin, Mauro Colagreco, tient la sixième meilleure table du monde, selon le classement 50 Best Restaurants.

Couverture du guide des Grandes Tables du Monde

Présidée par David Sinapian, l’association représente 26 pays répartis sur les cinq continents, avec 172 tables au total. Ce nouveau cru accueille ainsi de nouvelles tables de tout horizon. En Europe, le chef Andrew Fairlie tient un restaurant éponyme en Ecosse, au coeur de l’hôtel Gleneagles. Par ailleurs, au Portugal, la région de l’Algarve prouve qu’elle n’est pas qu’une destination touristique, célèbre pour ses superbes panoramas. Sa gastronomie est représentée par le chef Dieter Koschina et le restaurant Vila Joya. Enfin, à Milan, Fabio Pisani et Alessandro Negrini, qui cuisinent pour Il Luogo di Aimo e Nadia fait aussi son entrée.

Côté Asie, les casseroles françaises continuent de tinter, avec Julien Royer et sa table Odette, à Singapour. Le chef y rend hommage à sa grand-mère. Paul Frogatt voit aussi sa table néo-zélandaise, « Taupo », devenir une grande table du monde.


À écouter prochainement

Podcast Atabula avec David Sinapian – À quoi servent les Grandes Tables du Monde


Sur le même sujet

Les grandes tables du monde élargissent le tour de… table !

Les Grandes Tables du Monde : l’OPA ratée d’Alain Ducasse

David Sinapian, président de l’association des Grandes Tables du Monde : « Redonner une place centrale au restaurateur »


Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.