Comment est-ce possible ? Comment les inspecteurs du Michelin peuvent-ils justifier la stagnation du chef David Toutain à une petite étoile dans son restaurant éponyme ? Un tel choix ne relève pas de la prudence, mais d’une déplorable cécité.

Depuis quelques années, le chef est montée en gamme, il a stabilisé ses équipes, amélioré le service en salle, optimisé sa carte des vins et, surtout, peaufiné l’assiette. Contrairement à certains de ses confrères, David Toutain a multiplié les « bons » choix : ne pas augmenter le nombre de couverts, ne pas se disperser, créer une écriture singulière en réalisant notamment ses propres arts de la table avec une céramiste, proposer à ses équipes de bonnes conditions de travail en créant un espace dédié, ouvrir un petit laboratoire pour améliorer sa créativité et, surtout, être présent à chaque service ! De tous ces choix, la cuisine s’en ressent : vive, tranchée, gourmande comme jamais, judicieuse et parfois surprenante.

De tout cela, le Michelin n’a rien vu, rien senti. La seule solution pour expliquer un tel choix est la suivante : un inspecteur est venu une fois contrôler le restaurant, y a fait un repas rapidement, comme tant d’autres, et l’a inscrit à « une étoile » dans la base de données du guide. Conséquence : les autres inspecteurs n’ont pas jugé bon y retourner pour vérifier l’avis d’un inspecteur qui, manifestement, n’a rien compris à l’écriture de David Toutain. Le Michelin n’est pas seulement lent à la détente, il est parfois totalement stupide.


Sur le même sujet

Entretien avec David Toutain : « Nous allons beaucoup plus loin dans chacune de nos missions. Ça me rend heureux »

Le chef David Toutain développe sa propre ligne d’assiettes avec la céramiste Patricia Vieljeux

Tous les articles qui parlent de David Toutain sur Atabula


Franck Pinay-Rabaroust

5 Réponses

  1. jluc

    « stupide »!… un mot trop loin, sans doute, étonnamment désobligeant, ou alors une proximité avec le chef toutain trop forte qui trouble l’appréciation et la réduit à l’émotion
    ** c’est une cinquantaine de restaurants en France, donc parmi les 100 meilleurs, david toutain fait partie de ceux-là… à voir, mais si la (non) décision du guide rouge est engagée, elle n’est pas stupide, déroutante, décevante, aveugle, peut-être, mais certainement pas stupide

    Répondre
  2. Pepou81

    La cuisine c’est subjectif. De toute façon, il y a 66 millions d’inspecteurs du Michelin ^^.
    Mon frère et sa femme préfèrent Antoine,1* que Kei, nouvellement 2*, tout deux testés cette année. Il a suffi d’un poisson trop cuit…

    J’ai préféré Toutain, non étoilé à l’époque, que Akrame, époque 2*.

    Répondre
  3. Lionel

    Un chef, des assiettes et une table qui méritent sans conteste une seconde étoile…et qui l’obtiendra.
    Mais peut on prétendre à cela lorsque l’on sert par deux fois le vin une fois le plat servit et fini (nonobstant service charmant et décontracté mais un unique sommelier est-il suffisant lorsque l’on met en place des menus accords mets et vin ?), et petit moment d’agacement lorsque je découvre que je paye deux menus dégustations mets et vin alors que ma femme n’a prit que deux verres lors du diner semaine dernière ?).
    Meme si je ne suis plus aligné avec les codes du Michelin, J’imagine si ce cher inspecteur était là…

    Répondre
  4. frs

    Mon dîner en janvier correspondait à mon avis plus à 1 * qu’ à 2.
    Pour 2* j’ aurai été très déçu.
    Alors bravo M. Michelin !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.