Le 22 mars prochain paraîtra aux éditions Les Liens qui Libèrent le livre Manger est un acte citoyen d’Alain Ducasse écrit à quatre mains avec Christian Regouby, délégué général au sein du Collège Culinaire de France. Le chef triplement étoilé propose ainsi d’ancrer la gastronomie au cœur d’un combat politique.

« En choisissant de manger tel produit ou tel autre, de telle ou telle façon, nous avons le pouvoir et le choix de détruire notre santé et celle de la planète. L’acte de manger implique donc la responsabilité de tous et de chacun, à travers une grande chaîne qui va de la terre à l’assiette. Nous ne sommes pas le centre du monde. Les autres espèces vivantes – animales et végétales – sont tout aussi respectables que nous. Continuer à les détruire comme nous le faisons, c’est nous condamner, bien plus tôt que nous le croyons, à une mort certaine. Dans ce livre où j’ai choisi, pour la première fois, de raconter des fragments de ma vie, je vous propose, à vous, à vos parents et pour vos enfants des solutions concrètes pour réapprendre à manger. Au fil de ces pages, vous croiserez un drôle de jésuite aux Philippines, un cuisinier qui sert au tout-New York des carottes à la vapeur, un vieux maraîcher de banlieue, un couple de petits producteurs, qui, en Normandie, ont créé un écosystème unique en son genre. Leur combat, mon combat, c’est aussi le vôtre. J’en appelle ici à une Déclaration Universelle de la Gastronomie Humaniste ».

Un ouvrage qui démontre une fois de plus que la gastronomie est également politique et qui place un peu plus encore Alain Ducasse dans les pas d’autres cuisiniers-militants qui publient des textes sur le sujet à l’instar de Dan Barber aux Etats-Unis (The Third Plate: Field Notes on the Future of Food aux éditions Penguin Books) ou encore de François Pasteau en France avec un livre bientôt en librairie (Cuisiner et manger éco-responsable : comment sauver la planète à coups de fourchette ? aux éditions Hachette Pratique).


Pratique
Manger Citoyen par Alain Ducasse et écrit avec Christian Regouby, publication le 22 mars 2017 aux éditions Les Liens qui Libèrent

Rédaction Atabula

4 Réponses

  1. munstead

    Le cuisinier-citoyen qui concocte des repas à 2-300 € prend des positions dites politiques. Il devrait laisser ça à d’autres. Ce serait plus convenable. Et je ne suis pas contre aller dîner chez lui et ses confrères, bien sûr, mais le mélange des genres est indigeste.

    Répondre
    • Hardy Nadia

      Ah oui et vous mangez quoi?
      Lui au moins fait travailler des vrais artisans et créé des milliers d’emplois dans l’excellence.
      Vous peut être sans vous en rendre compte gavez l’agroalimentaire.
      N’oubliez pas que la recherche dans la haute cuisine est un bastion de sauvegarde du bon et du sain.
      Mr Ducasse a plein d’autres établissements de grande qualité où vous n’êtes pas obligés de dépenser 300€.Un peu d’humilité et de réflexion avant de juger.Ce grand Monsieur a consacré sa vie à la gastronomie française et je suis tout à fait de son avis que la façon de se nourrir et de choisir les produits est un acte citoyen qui peut sauver le monde.

      Répondre
  2. kircher

    s’engager éco-responsable en Amérique du sud ou en Afrique ne mange pas de pain! Il suffit d’adhérer et de pratiquer Slow Food!
    Par contre supprimer Nestlé, Unilever, Bridor et autres pollueurs sans morale ni éthique me semble un bien meilleur engagement éco-responsble

    Répondre
  3. Alex

    Je trouve ce positionnement très intéressant, et j’adhère complètement aux 2 commentaires précédent.
    Je rajouterai que je partage la prise en compte du « politique » dans nos métiers est fort pertinente, mais pas que sur la dimension « fournisseurs/ transformation » également sur le traitement des salarié.e.s. Si le personnel des cuisines pouvait être payé à hauteur des heures effectuées, je pense que la notion d’humanisme pourrait commencer à y prendre vraiment sa place. Certains établissement s’y appliquent. Mais trop peu encore.
    Et la sphère gastronomique ne fait pas valeur d’exemple en la matière.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.