Premier d’une série à venir sur les coulisses des restaurants et commerces de bouche, ce reportage photo a été réalisé par Lisa Klein Michel, photographe et auteure du site Luckymiam.com. Découverte du Clarence (Paris), table auréolée de deux étoiles au guide Michelin en février dernier, avec un focus sur le nappage.

Les nappes du Clarence aborent un tissu en métis, soit un mélange de coton et de lin.

Durée de repassage pour chaque nappe : entre 14 et 35 secondes.

A l’origine des nappes du Clarence, Denis Plouvier de la société Trousseau. Un homme de détails qui fournit également la Maison Rostang ou encore les restaurants d’Alain Ducasse à travers le monde.

Brodées et composées de lin uniquement, les nappes de Denis Plouvier se monnaient jusqu’à 75 euros pièce.

Les nappes du Clarence sont tissées, blanchies et confectionnées dans les Vosges

En argent massif, les objets présentés sur table (fleurs, fruits) sont issus du joaillier italien Buccellati. Des pièces dénichées par le Prince Robert de Luxembourg

Arona Diouf, 25 ans, premier chef de rang. Il est l’un des neuf collaborateurs de l’équipe de salle du Clarence

Ce sont les 70 fils au cm² (contre 55 habituellement) qui donnent tenue et poids aux nappes du Clarence

A 12h00, les salons du restaurant doivent être prêts à accueillir les premiers hôtes. Les assiettes ? De la porcelaine bavaroise introuvable ailleurs

Les bouquets de fleurs fraîches sont composés sur place deux à trois fois par semaine par les équipes du fleuriste Julian, Meilleur Ouvrier de France installé à deux pas du restaurant.

Antoine Pétrus, 33 ans, directeur de la restauration et sommelier en chef du restaurant Le Clarence

Les ronds de serviettes, imaginés spécialement pour le Clarence, proviennent de la manufacture Ercuis


A lire également 

Le Clarence (Paris) : la bourgeoise affranchie

Christophe Pelé, chef du Clarence : « Mon envie est de remettre le client au centre du restaurant »


Pratique

Le Clarence – 31 avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris – www.le-clarence.paris

Lisa Klein Michel – www.lisakleinmichel.com


Photos Lisa Kein Michel / textes Ezéchiel Zérah


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.