Quel produit incarne le plus Macron, Le Pen, Fillon, Hamon et les autres ? Acide, croquant, jaune, rouge ou vert, à chaque candidat est associé un produit. Les choix – décalés et caricaturaux – de la rédaction d’Atabula


Jean-Luc Mélenchon

Révolutionnaire, insoumis, contre tout, fort en goût, radical : le piment


Benoit Hamon

Légume ou condiment, blanc, jaune ou rouge, consensuel sous de nombreuses latitudes, il fait malheureusement toujours pleurer à la fin : l’oignon


Emmanuel Macron

Un goût à droite, un goût à gauche pour avancer, remonte les rivières comme d’autres les sondages et, une fois argentée, saute dans le grand bain : l’anguille


Marine Le Pen

Piquant, croquant, si Français mais pourtant pas très clair sur son pedigree, toujours vert, acide : le cornichon

 


François Fillon

Ce « testicule » (« aguacate » en espagnol) trompe bien son monde : c’est un fruit, et non pas un légume, il murit une fois qu’il est tombé de son arbre et, une fois ouvert, on découvre qu’il y a un gros pépin dedans : l’avocat.


François Asselineau

« Ca se mange tout seul, bien carré bien droit, faussement consensuel, largement autonome mais, à force, ce n’est pas bon pour la santé : le sucre


Nicolas Dupont-Aignan

Légume-racine très populaire il y a longtemps, détesté par les uns, adoré par d’autres, consommé quotidiennement en temps de guerre, d’où son petit côté nostalgie d’une autre époque mais qui ressemble un petit peu trop à un navet : le rutabaga


Philippe Poutou

Ca relève tous les plats, ne se vend pas à l’unité mais toujours au poids, produit populaire par excellence qui ne laisse pas insensible : le sel


Nathalie Arthaud

Antiseptique et acide, utile contre de nombreux maux mais également pour le nettoyage, fruit persistant, se consomme chaud et froid : le citron


Jacques Cheminade

Une allure presque médicamenteuse, un petit côté doctoral, sans forme, comme une confiserie gélatineuse sans trop de goût en fin de bouche : la guimauve


Jean Lassalle

On ne sait pas trop ce qu’il y a dedans, produit passe-partout, muti-usage, historique, presque culturel et bon enfant : le viandox


Sur le même sujet

Élections présidentielles : un candidat, un plat

Élections présidentielles : un candidat, un vin


Rédaction Atabula


2 Réponses

  1. L'actu des enseignes de restaurant

    Génial ! 😉
    Au départ je me suis dit tiens je suis bien curieuse de voir ce qu’il vont trouver et je me suis dit et moi si je me mettez à votre place quel plat je définirai pour chaque candidat….moralité superbe surprise je trouve que les plats adressés à chaque candidat leur va plutôt bien ! Avec un coup de coeur pour le brownie de Macron ! ^^
    J’adore votre blog et me régale à suivre vos trouvailles ! Merci pour l’article et le partage. Très bonne continuation et à très vite. Macy

    Répondre
  2. David

    Serie de comparaisons (plats, produits, vins…) acide, acerbe, aigre et sans aucun intérêt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.