Coup de gueule – Monsieur Macron, merci d’avoir fêté votre victoire au premier tour de l’élection présidentielle à La Rotonde

Monsieur Macron, merci d’avoir fêté votre victoire au premier tour de l’élection présidentielle à La Rotonde !!!

Le mal s’est installé quand Edouard Balladur Premier ministre, a supprimé la Garden party de l’Hôtel de Matignon. Instituée dès le début de la cinquième République, celle-ci se déroulait en trois étapes : le personnel de Matignon et des ministères le midi, le corps diplomatique l’après-midi, et les forces vives de la Nation en soirée.

Cinq traiteurs étaient retenus pour l’occasion, mais aussi des charcutiers, des fromagers et des pâtissiers. Tous avaient à cœur de montrer aux convives l’excellence de leur art. Pour l’occasion, une centaine de cuisiniers et autant de maitres d’hôtel étaient embauchés, sans compter les tapissiers, les monteurs de tentes, les fleuristes, les manutentionnaires, les hôtesses, les chauffeurs de poids lourds, etc …

Le jour où Edouard Balladur a pris cette décision pour complaire à l’émergence du politiquement correct toutes les professions précitées et l’événementiel en général ont basculé du jour au lendemain dans le « politiquement incorrect ». Le pays d’Auguste Escoffier, de Curnonsky, de Brillat-Savarin rendait les armes.

Lionel Jospin a été accusé par la presse d’avoir fait servir des truffes l’année de l’élection Présidentielle aux vœux de la presse !

J’en suis responsable, j’ai organisé la réception des vœux de la presse à Matignon pendant presque 20 ans, et j’ai toujours tenu à ce que toute l’agriculture française y soit représentée, par conséquent, il y a toujours eu des huitres, du foie gras, et des truffes du marché de Lalbenque que les trufficulteurs nous expédiaient gratuitement, fiers qu’ils étaient que leurs produits soient présents !

Gratuites ou pas, les huitres et les truffes ont disparu les années suivantes et les trufficulteurs qui pour la plupart ne gagnent pas le salaire minimum ont été mis au ban.

Par la suite, c’est la Garden party de l’Elysée qui pour les mêmes motifs a disparu. Y étaient conviés les français qui avaient eu une conduite héroïque pendant l’année et dont l’Etat entendait reconnaitre les mérites. On y croisait des pompiers, des militaires, des infirmières, et des « monsieur et madame tout le monde » qui s’étaient distingués par une conduite exceptionnelle au cours de l’année.

Mais tout cela n’est pas suffisant pour les tenants du politiquement correct et aujourd’hui se retrouver autour d’une table avec des militants dans une brasserie Parisienne porte à la critique.

Après les attentats que notre pays a connus, la restauration Parisienne a-t-elle besoin d’être livrée à la vindicte des médias ?

Dans un pays qui avec seulement 66 millions d’habitants est la cinquième puissance économique mondiale, un pays qui a en son sein les meilleurs agriculteurs et viticulteurs, les meilleurs cuisiniers et restaurateurs, les meilleurs architectes, artistes, ingénieurs … est-il malvenu de s’octroyer des moments de convivialité ?

Il suffit pour s’en convaincre d’aller flâner à Londres, Rome ou Berlin pour se rendre compte qu’on s’y amuse plus qu’à Paris.

C’est un pan de notre économie qui est mis à mal par cet état d’esprit autant que par le terrorisme.

Alors merci Monsieur Macron et bravo d’avoir invité vos équipes de campagne à La Rotonde, ce sont tous les restaurateurs français et leurs personnels qui devraient saluer votre geste. Vous avez fait un choix qui honore un établissement dont le personnel le mérite amplement par la qualité de son travail.

Merci Monsieur Macron d’avoir montré que l’abstinence de convivialité n’est pas une fatalité dans notre pays.


Marc Vigneau-Desmarest – Vigneau-Desmarest Event Management


 

Afficher les commentaires (20)
  • Bravo ATABULA pour ce coup de gueule. Non mais où vit-on ? ne peut-on plus célébrer une réussite au restaurant ? Finir un premier tour en tête ne mérite t’il pas de trinquer dans une brasserie avec son entourage proche ?! Pour les garden-parties, deux poids deux mesures, entre la débauche hors de prix des réceptions façon Bokassa et la démonstration de notre savoir faire en matière de gastronomie on doit pouvoir trouver un juste milieu que nous contribuables pouvons peut-être digérer… un jour on trouvera bien la recette.
    Ensuite le coup du Fouquet’s m’avais déjà plus fait rire qu’insurgé, l’aspect « surfait » de l’établissement et le choix des invités étaient annonciateurs de la période 2007-2012…et ça n’a pas loupé, mais dimanche dernier les conditions étaient me semble t’il différentes, alors qu’aurais du dire E.Macron : « Bon, ça c’est fait, merci les gars, on se voit demain, là je rentre à la maison Brigitte a fait des macaronis. »
    Ou peut être préfère t’on les soirées officieuses du parti d’extrême droite où la coupe de Champagne est serrée dans la main gauche tandis que la droite est tendue en l’air.
    Chacun sa soirée, il faut juste bien choisir le 7 mai.

      • J’espère la facture de la soirée ne serai pas sur le compte électorale le reste sa nous regarde pas il mérite bien de passer une bonne soirée avec ses amis en fin d.une très long campagne je lui souhaite de passer en force le 7 mai prochain

    • les premiers à avoir fusillé la droite caviar sont ceux même qui n’aiement pas les leçons de morale. Si Monsieur Macron est aussi fauché au regard de sa déclaration de fortune, il aurait fallu que les macaronis de Brigitte terminent sur la table. Mais je suis confiant, Monsieur P Berger, qui est celui qui ne « plaindrait pas les manifestants de la Manif pour tous » qui seraient victimes d’un attentat, pour payer la facture, puisqu’il est le soutien économique depuis Mitterand en échange de lois dans le sens de ses préférences….

    • Il est vrai que Monsieur le petit excite d’ailleurs incapable de se contenir s’octroie tous les droits, normal pour un ultra libéral de gauche

      Gérard

    • La faute à qui ? Ça me fait penser à Dhooraso,jex joueur de foot qui voudrait
      Interdire
      toute discussion avec Marine parce qu’elle est la « candidate de l’exclusion ».Sic Faut il en rire ou en pleurer?

  • Tout cela révèle le malaise et la confusion qui règnent dans ce pays. Le choix de La Rotonde pour aller fêter un événement politique est excellent car La Rotonde est l’anti Fouquet’s, une brasserie de tradition française tenue par deux artisans restaurateurs, Gérard et Serge Taffanel. On s’y régale d’une cuisine authentique faite maison à base de produits frais travaillés par le chef Patrick Gonnet. La Rotonde accueille l’élite de la culture et de la pensée française depuis 110 ans, Picasso y côtoyait Chagall et Prévert y buvait du café avec Aragon. Donc Emmanuel Macron a bon goût. Ce qui lui a été reproché c’est d’arriver en cortège présidentiel (j’ai cru que c’était Hollande qui le rejoignait) avec motards et gyrophares et de festoyer comme s’il célébrait déjà sa victoire au deuxième tours avec son clan. Simple maladresse. Mais ce qui est sûr, c’est que La Rotonde n’y est pour rien et que, sur ce point, en parlant d’adresse bling bling et bobo branchée, mes confrères journalistes ont dit des bêtises.

  • Perico Légales a tout à fait raison ; on aurait dit un convoi présidentiel, avec passage aux feux rouges. ..il n est encore qu un candidat ! !!

    • Cette réflexion stupide vient assurément de quelqu’un qui est expert de la protection policière du convoi d’un candidat à la présidentielle (c’est la même protection quand Madonna vient vendre ses nippes entre Roissy et l’Avenue Montaigne), … et qui a l’air de bien connaître le risque terroriste de s’arrêter au feu rouge en pareille circonstance.
      Rassurez-vous, le convoi n’aura pas de PV, la police était là pour l’encadrer, et aucun piéton n’a été blessé.

  • Un bien bel Hommage à notre fiertée nationale, la Gastronomie! C’est un vrai probléme de notre société Francaise, tout doit être critiqué!
    Je pense qu’aucune ville dans le monde a autant besoin de soutient que Paris en ce Moment alors réjouissons nous et vive la république!

  • @ Ruben ; ce n’est pas une critique envers Macron, au contraire. Le coup de gueule est adressé à l’austérité affichée depuis Balladur qui à enlevé à Paris ce que nous enviait le reste du monde : cette capacité inégalée à jouir des menus plaisirs et à faire de chaque jour une fête (bon j’en rajoute un peu.)
    Côté Rotonde, le choix est judicieux (loin de moi l’idée que cela a été fait au hasard.) Déjà le quartier : Montparnasse ! Presque central et très middle class. Rien à voir avec le Fouquet’s sur les Champs (suivez mon regard 😉 ) et c’est de la bonne cuisine de brasserie, qui met en valeur des classiques français et de bons produits !

  • Super ce coup de gueule , n’en déplaise a certains , Hollande voulait prêter son scooter a Macron mais mamie avait un peu peur de se geler les fesses assise derrière, dommage ……
    Mais pour être un peu sérieux ce n’est pas d’aujourd’hui que des personnes « importantes » vont déjeuner ou diner dans cet établissement , alors pourquoi pas Macron ?
    Le + choquant sont les V de la victoire brandis depuis la terrasse de l’établissement mais je pense que le pire est a venir (pas pour lui mais pour nous)
    Pas de problème il y a encore assez de brasseries a Paris et des bonnes en + alors profitons en pendant qu’il est encore temps ….

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page