Alors même que le classement qu’il dirige – Opinionated About Dining (OAD) – vient d’honorer un chef français – L’Arpège d’Alain Passard -, son fondateur Steve Plotnicki assassine froidement les cuisiniers français. Dans un entretien accordé à l’agence Relaxnews, cet ancien cadre de l’industrie musicale ne mâche pas ses mots : « Les chefs français n’ont pas évolué et jouent le même vieux morceau : la cuisine française classique. » Il assure que « la France est très isolée du reste du monde. La plupart des cuisiniers français cuisinent de façon classique. Le résultat peut être très bon. Mais ils n’influencent personne. Ils sont assez provinciaux ». Et bam, que les Passard, Barbot, Alléno, Couillon, Bourdas, PIège et autre Gagnaire ou Donckele se prennent ça dans le dentier ! Steve Plotnicki en tire la conclusion logique que cet isolement créatif fait que la France a disparu des radars et n’influence plus le monde culinaire comme c’était le cas hier.

Serge Plotnicki lui-même n’a pas confiance dans son propre classement

Si la France évolue désormais dans un monde ouvert et dans lequel toutes les gastronomies s’expriment – le classement du World’s 50 Best le montre parfaitement –, il faudrait peut-être rappeler à ce Monsieur que son propre classement a mis l’Arpège en première position, et que sur les 200 tables classées par l’OAD, quelque 43 restaurants se situent sur le territoire français. Mais peut-être que, dans le fond, Serge Plotnicki lui-même n’a pas confiance dans son propre classement. Et, sur ce point, comment lui donner tort puisque les 5000 votants déclarés ne doivent justifier de rien, pas même de leur identité.

À lire également

Classement OAD 2017 des meilleurs restaurants d’Europe : quelle place pour la France ?

Qu’est-ce que le classement Opinionated About Dining (OAD) ? Réponses avec son fondateur Steve Plotnicki

Auteur

Franck Pinay-Rabaroust / ©Stéphanie Biteau


 

9 Réponses

  1. Gloup

    Mec, t’as pas dû venir en France durant ces 30 dernières années car la cuisine y a énormément évolué.
    Dire que « Les chefs français n’ont pas évolué et jouent le même vieux morceau : la cuisine française classique » c’est … Pfffft…
    Tu diriges Opinionated About Dining (OAD) et à l’évidence tu ne connais rien dans ce domaine…

    Allez casse toi

    Répondre
  2. Egmont Labadie

    Encore un avis à l’emporte-pièce destiné à faire parler de son auteur…Qui ne va pas influencer grand monde !
    D’ailleurs est-ce que ça vaut un article !?

    Répondre
  3. Emmanuel Bouvard

    Bon la il exagère, mais en même temps il est vrai que nous n’avons pas fait autant d’efforts que d’autres pays,
    Quand je vois l’explosiion de créativité en Amérique du Sud…..

    Répondre
    • Robin Mikael

      L explosion de creativitee en amerique du sud … hors sujet a mon avis car ce n es t pas comparable . l amerique du sud par de Zero , la recherche sur leur produits , terroirs et technique ne peut qu evoluer car il y a 20 ans il n y avait tout simplement pas de gastronomie en amerique du sud sinon celle des freres Trois Gros au Bresil. La gastronomie Francaise , sa creativitee est plus complexe car nos peres maitres cuisiniers develloppaient deja notre Art il y a plusieurs siecle … et franchement L amerique du Sud offre telle une explosion de creativitee ou tout simplement une cuisine bien executee avec des produits exotiques nouvellement presentes au marche mondiale. ne melangeons creativitee avec tendance.

      Répondre
    • Guiseppe Manca

      En même temps la cuisine Française n ‘avait pas besoin de faire autant d ‘effort que la cuisine d ‘Amérique du sud …..

      Répondre
  4. Caol Ila

    Le problème de Steve Plotnicki est d’être ultra conformiste… Il va dans les restaurants pour touristes fortunés (Passard, Alléno, Ducasse…) sans sortir des sentiers battus et avec une dose de snobisme à vouloir détruire « La Cuisine Française », nous sort des tirades sur une fameuse cuisine française classique… Moi, je distinguerai plutôt une cuisine de Palace vs une cuisine avant-gardiste… Aucune chance de voir Bottura ou Aduriz faire la même cuisine dans un 5 étoiles… Après, on trouve cette cuisine en France, mon cher Steve ! Mais, il ne faut pas passer en coup de vent sur Paris pour uniquement faire de la promotion !
    Sans oublier que dans LE classement, beaucoup des têtes de liste ont été stagiaires ou commis d’un chef français… En gros, Van Gogh, Matisse, Manet et cie sont des provinciaux !

    Répondre
  5. Joshua Cordova

    On peut dire ce qu’on veut du personnage et de son classement, il n’en est pas moins vrai que l’influence française sur la gastronomie mondiale est essoufflée et plus vraiment dans la course..
    Je ne suis pas d’accord sur son propos concernant une stagnation de la cuisine en France, mais l’idée d’effacement sur le paysage gastronomique mondial est juste..

    Répondre
    • pascal

      Il y a beaucoup de n’importe quoi dans la soi disant gastronomie mondiale, en ce moment, il suffit de servir un bout de barbe à papa en ¡dessert pour être considéré comme un génie. L’instagrammabilité d’une proposition culinaire, pour parler la novlangue à la mode, compte plus que tout. J’espère que cela passera avant que le palais de plusieurs générations n’ait été détruit.

      Répondre
  6. Randy Rankle

    Comme on dirait a New York: « Who the f-ck cares what he thinks?!?!?!?!? And why
    are you wasting our time promoting him and his tin-pot opinions. Getta a life! »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.