Fournisseuse de pain sans gluten des palaces et grands restaurants, Clémentine Olivier ouvre une boutique à Paris

Jusqu’ici réservés à une clientèle de palaces et grandes maisons parisiennes (hôtels Bristol, George V, Crillon, Lancaster, Guy Savoy, Lucas Carton, l’Elysée…), les pains et viennoiseries sans gluten fabriqués...

Jusqu’ici réservés à une clientèle de palaces et grandes maisons parisiennes (hôtels Bristol, George V, Crillon, Lancaster, Guy Savoy, Lucas Carton, l’Elysée…), les pains et viennoiseries sans gluten fabriqués par Clémentine Oliver pourront désormais être achetés directement par le grand public. A 44 ans, la petite fille du grand cuisinier Raymond Oliver a inauguré ce jour une boutique située dans le 7ème arrondissement de la capitale. Elle y proposera notamment des baguettes, pains de mie, pains sandwichs, ronds, briochés ou encore des cakes.

Clémentine Oliver a créé son activité en 2014 après avoir découvert son intolérance au gluten quelques années auparavant. Elle écrit un livre autour du sans gluten en 2012 aux éditions Albin Michel et a également lancé un blog et une chaîne Youtube sur le sujet.

[divider]Pratique [/divider]

La belle vie sans gluten, Clémentine Oliver –  8 rue Augereau, 75007

[divider]Auteurs [/divider]

Rédaction Atabula / ©Clémentine Oliver 


 

Un commentaire
  • article Atabula | CLEMENTINE OLIVER
    7 juin 2017 at 8:19
    Laisser un commentaire
  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

    _________

    Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...