L’Empire de l’or rouge : le livre qui va vous faire vomir votre ketchup et le concentré de tomate

Mais que contient vraiment le ketchup ? Et le concentré de tomate ? De la tomate d’industrie et bien d’autres produits bien sûr. Lire le sublime essai du journaliste Jean-Baptiste Malet,...
Tomato wallpaper.

Mais que contient vraiment le ketchup ? Et le concentré de tomate ? De la tomate d’industrie et bien d’autres produits bien sûr. Lire le sublime essai du journaliste Jean-Baptiste Malet, intitulé « L’empire de l’or rouge » répondra en réalité à bien d’autres questions que celles posées ici. Ce livre de 280 pages vous plonge dans un univers peu reluisant, dans lequel tous les abus sont possibles, dans lequel la Chine, la mafia et l’exploitation humaine font bon ménage pour maximiser les profits et négliger la qualité. C’est fou comme une petite boite rouge peut concentrer autant d’horreurs.

Derrière la pizza et toute la diversité des sauces tomates se cache une réalité qui ferait rougir de honte le moindre curieux qui se pose la question de l’origine du produit. A une époque où l’on veut savoir d’où vient sa carotte et son morceau de viande, ce livre est un merveilleux vade-mecum pour le consommateur responsable et engagé. Soyez certains que vous n’ouvrirez plus votre petite boite de concentré de tomate ou votre bouteille de ketchup de la même façon après avoir lu l’ouvrage de Jean-Baptiste Malet.

[divider]Pratique[/divider]

L’Empire de l’or rouge, enquête mondiale sur la tomate d’industrie – de Jean-Baptiste Malet – Ed. Fayard – 19 €

[divider]Auteur[/divider]

Franck Pinay-Rabaroust


 

Un commentaire
  • La Pintade aixoise
    8 juin 2017 at 2:17
    Laisser un commentaire

    Déjà que le chapitre qui lui est consacré dans le bouquin de Christophe Brusset faisait pâlir… Là je sens qu’on va se passer de tomates en dehors de l’été

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Je trouve que c’est un fruit merveilleux, le cornichon. Vous pouvez faire une petite salade de fèves et d’oignons nouveaux avec une pointe d’estragon pour le côté anisé et une touche de vinaigre de vin blanc; et vous rajoutez les cornichons coupés en aiguillettes avec une huile d’olive. C’est merveilleux. Autre recette : le velouté de cornichon. Vous les coupez en morceaux, vous les faites fondre dans un petit copeau de beurre, vous recouvrez de lait entier puis laissez cuire une poignée de minutes avant de mixer le tout. Vous obtenez alors un velouté de cornichons frais que vous servez avec un pavé de cabillaud ou bien une volaille. »

    _________

    Alain Passard au micro d’Augustin Trapenard vendredi dernier sur France Inter / Ecouter l’émission

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...