Gault&Millau : des espoirs et des flammes

En réunissant près de 450 convives pour la publication de sa sélection 2022 ce lundi, le Gault&Millau a frappé un grand coup. Le guide jaune a mis KO La Liste qui organisait le même soir son événement. Le Michelin, lui, ne sortira pas avant quatre mois. Un boulevard que le Gault&Millau compte bien emprunter pour affirmer ses ambitions, mais l’avenir du guide n’est pas sans embûches.

L’irrésistible ascension du discret Florent Pietravalle

Il n’y a plus un classement ou un palmarès dans lequel son nom n’apparait pas. Ce Grand de Demain, selon le Gault&Millau opus 2022, envoie des assiettes franches et directes à La Mirande (Avignon) et clame ses engagements pour une cuisine responsable. Portrait en huit points de ce chef discret mais omniprésent | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Laurent Petit : « Il n’y a plus un plat qui sort des cuisines sans l’assentiment de Thomas Lorival »

Thomas Lorival ? « Une pépite » selon Laurent Petit. Le chef triplement étoilé d’Annecy parle de son directeur de salle et sommelier qui vient tout juste de recevoir le titre de « Directeur de salle de l’année » dans la nouvelle édition du Gault&Millau.

Trophées Gault&Millau 2022 : Hugo Roellinger nommé Cuisinier de l’année 2022

Hier soir, les lauréats des Trophées Gault&Millau 2022 ont été dévoilés au Pavillon d’Armenonville à Paris. La cérémonie diffusée en direct sur les réseaux sociaux a consacré Hugo Roellinger chef du Coquillage (Saint-Méloir-des-Ondes) en tant Cuisinier de l’année 2022.

La Liste : il faut arrêter vos bouffonneries

Est-ce encore bien utile de parler de La Liste, ce classement franchouillard non seulement inutile, mais surtout ridicule et invraisemblable ? Lors de sa création, le concept, déjà, touchait le fond. Avec la pandémie mondiale, il fait encore mieux : il ignore l’évidence de l’incongruité de son système.

Pourquoi lancer les Trophées Fou de Pâtisserie ? La réponse de Julie Mathieu, créatrice du magazine éponyme

Julie Mathieu et Muriel Tallandier, créatrices du magazine Fou de Pâtisserie, lancent pour la première fois les Trophées éponymes le 29 novembre 2021 au théâtre de la Madeleine à Paris. 12 trophées pour 12 catégories récompenseront les meilleures créations de l’année, de la viennoiserie en passant par la création boulangère, la bûche, ou encore la madeleine du jury et le prix du public. Julie Mathieu, rédactrice en chef chez Fou de Pâtisserie, revient sur la genèse de cet événement | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Les raisins du Reich, par Eric Morain

Chut, n’en parlons pas, « c’est du passé », « à quoi bon ressasser tout ça », « mauvais patriote, etc. « Dans les vignobles on raconte une jolie fable : les grands terroirs (Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Cognac) auraient été pillé par les nazis. La réalité est tout autre. » Voici comment commence le livre du journaliste Antoine Dreyfus qui vient de paraitre aux éditions Flammarion.

Le palmarès TheFork Awards 2021 dévoilé

Le 22 novembre 2021, au Palais de la Bourse à Marseille, le palmarès 2021 de la seconde édition des TheFork Awards, événement 100% digital qui a la particularité d’avoir pour jury le grand public, a été dévoilé en direct.

Lièvre à la royale, à la quête du sang

Plat emblématique de l’automne, le lièvre à la royale se retrouve, pour quelques semaines, sur toutes les grandes tables de France. Un plat technique qui se finalise autour d’une magistrale sauce liée au sang. Entre savoir-faire et mythe, le sang est versé pour un plat furieusement tendance qui fait se déplacer de loin les amateurs de gibier. Oui, mais quel sang ? Celui de lièvre ? Du sang de porc ? Est-ce que cela changerait quelque chose au goût ou dénaturerait la recette originale ? Atabula est parti en quête du sang et du bon sens | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Fil info

Les interviews du Toast

Mercato

Atabul'à table

Mosuke (Paris, 14e)

La plateforme Atabula

À lire également

Opinion

Business