« J’aspire à m’inscrire sur le long terme alors que les réseaux sociaux sont très éphémères » : entretien avec Maxime Frédéric, chef pâtissier du Cheval Blanc Paris

Pâtissier de l’année selon le Gault&Millau 2022, prix de la meilleure création boulangère octroyé par les Trophées fou de Pâtisserie, en cette fin novembre 2021, Maxime Frédéric, chef pâtissier du Cheval Blanc Paris enchaîne les récompenses. Pourtant, celui qui atteste devoir sa réussite à son équipe et ses mentors, est loin de prendre la grosse tête. Pour Atabula, le pâtissier aux 100 000 abonnés sur Instagram donne son opinion sur la starification du métier | Article réservé aux abonnés

Hugo Roellinger, au nom du père, de la haute mer et du sain d’esprit

A seulement 33 ans, Hugo Roellinger est sacré Cuisinier de l’année par le Gault & Millau. Arrivé tardivement en cuisine, il a su imposer avec audace son prénom et son identité culinaire en peu de temps. Sa cuisine marine, qui met en scène algues et épices avec brio, s’affirme comme émouvante et singulière. Atabula est allé à la rencontre de ses proches, son père, Pierre Gagnaire, César Troisgros et Alexandre Gauthier, qui dressent le portrait d’un homme et d’un chef libre | Article réservé aux abonnés

Zakari Benkhadra, directeur général du Gault&Millau : « Noter des milliers de tables ne doit plus être un objectif pour un guide »

À l’occasion de l’annonce de la sélection 2022 du guide jaune, son directeur général exécutif Zakari Benkhadra revient sur l’état d’esprit qui a guidé leurs choix et explique que le guide-bible qui recense des milliers d’adresses a vécu | Article réservé aux abonnés

L’irrésistible ascension du discret Florent Pietravalle

Il n’y a plus un classement ou un palmarès dans lequel son nom n’apparait pas. Ce Grand de Demain, selon le Gault&Millau opus 2022, envoie des assiettes franches et directes à La Mirande (Avignon) et clame ses engagements pour une cuisine responsable. Portrait en huit points de ce chef discret mais omniprésent | Article réservé aux abonnés

Laurent Petit : « Il n’y a plus un plat qui sort des cuisines sans l’assentiment de Thomas Lorival »

Thomas Lorival ? « Une pépite » selon Laurent Petit. Le chef triplement étoilé d’Annecy parle de son directeur de salle et sommelier qui vient tout juste de recevoir le titre de « Directeur de salle de l’année » dans la nouvelle édition du Gault&Millau.

Trophées Gault&Millau 2022 : Hugo Roellinger nommé Cuisinier de l’année 2022

Hier soir, les lauréats des Trophées Gault&Millau 2022 ont été dévoilés au Pavillon d’Armenonville à Paris. La cérémonie diffusée en direct sur les réseaux sociaux a consacré Hugo Roellinger chef du Coquillage (Saint-Méloir-des-Ondes) en tant Cuisinier de l’année 2022.

La Liste : il faut arrêter vos bouffonneries

Est-ce encore bien utile de parler de La Liste, ce classement franchouillard non seulement inutile, mais surtout ridicule et invraisemblable ? Lors de sa création, le concept, déjà, touchait le fond. Avec la pandémie mondiale, il fait encore mieux : il ignore l’évidence de l’incongruité de son système.

Pourquoi lancer les Trophées Fou de Pâtisserie ? La réponse de Julie Mathieu, créatrice du magazine éponyme

Julie Mathieu et Muriel Tallandier, créatrices du magazine Fou de Pâtisserie, lancent pour la première fois les Trophées éponymes le 29 novembre 2021 au théâtre de la Madeleine à Paris. 12 trophées pour 12 catégories récompenseront les meilleures créations de l’année, de la viennoiserie en passant par la création boulangère, la bûche, ou encore la madeleine du jury et le prix du public. Julie Mathieu, rédactrice en chef chez Fou de Pâtisserie, revient sur la genèse de cet événement | Article réservé aux abonnés

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Les raisins du Reich, par Eric Morain

Chut, n’en parlons pas, « c’est du passé », « à quoi bon ressasser tout ça », « mauvais patriote, etc. « Dans les vignobles on raconte une jolie fable : les grands terroirs (Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Cognac) auraient été pillé par les nazis. La réalité est tout autre. » Voici comment commence le livre du journaliste Antoine Dreyfus qui vient de paraitre aux éditions Flammarion.

Fil info

Les interviews du Toast

Mercato

Atabul'à table

Mosuke (Paris, 14e)

La plateforme Atabula

À lire également

Opinion

Business