Eric Delerue (Le Cerisier – Laventie) et Danièle Kabacinski, propriétaire d’une safranière

Danièle Kabacinski  et le safran des Collines d’Artois Je suis responsable d’achat dans l’industrie. Mais il y a quelques années, à la suite d’une maladie, je me suis dit...

Danièle Kabacinski  et le safran des Collines d’Artois

Je suis responsable d’achat dans l’industrie. Mais il y a quelques années, à la suite d’une maladie, je me suis dit qu’il fallait aussi que je fasse autre chose. J’avais envie d’être dehors, en contact avec la nature. J’ai lu un article dans une revue sur un producteur de safran et j’ai eu un déclic. Après avoir suivi un stage en 2009 chez un producteur alsacien, je me suis lancée. J’ai commencé dans mon jardin, avec une parcelle de 500 m2, à Auchel, dans le Pas-de-Calais. J’ai à présent un deuxième terrain et cette année, j’ai planté 80 000 crocus. Ce qui correspond à une production de 200 g de safran…

C’est un travail très saisonnier, puisqu’on ne récolte les fleurs qu’en octobre-novembre. Il faut alors être là tous les jours. On les émonde ensuite pour recueillir le pistil, qui constitue le safran. Celui-ci est ensuite séché durant deux ou trois jours. Il est à pleine maturité au bout d’un mois.

Danièle Kabacinski et les chefs

Je n’ai qu’une petite production et j’ai d’emblée visé les chefs de ma région. Je travaille avec une vingtaine d’entre eux, ainsi qu’un chocolatier. J’écoule avec eux tout mon stock. Les chefs sont très clairement sensibles au fait que ce safran soit produit près de chez eux. C’est une information que je mets d’emblée en avant. Mais je leur explique aussi que ce safran est produit sans pesticide et sans engrais. Généralement, ils sont aussi assez surpris de savoir qu’il provient de fleurs fraîches.

J’aime travailler avec des chefs, car ils m’apportent un retour sur mon produit. Ils m’expliquent comment se diffuse la saveur de mon safran. Ce sont eux les prescripteurs.

Danièle Kabacinski et Eric Delerue

Eric Delerue et le safran des Collines d’Artois

J’ai été très surpris par la démarche de Danièle car j’étais persuadé que le safran ne poussait que dans les pays chauds. Du safran dans le Pas-de-Calais, j’ai trouvé ça curieux.

Ce que j’aime dans ce produit, c’est sa fraîcheur. Sa saveur est très tonique, percutante. On en met deux fois moins. C’est une belle découverte qui permet de raconter une histoire autour d’un plat. J’aime en particulier l’utiliser en pâtisserie, car il donne beaucoup de peps.

Eric Delerue et sa cuisine

J’ai une cuisine hyper simple, centrée autour de produits que je sélectionne rigoureusement. J’aime que l’on retrouve avant tout leurs saveurs.  Et qu’une cuisson, un bouillon ne soit là que pour mieux les exprimer. J’aime aussi faire des associations qui emmènent ailleurs, comme le salsifis et la vanille ou l’orange et le safran.

Marie-Laure Fréchet

Liens

Safran des Collines d’Artoissafran_auchel@yahoo.fr – 06 82 81 63 16.

Le Cerisier – 3 rue de la Gare – Laventie – 03 21 27 60 59

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.