Florent Ladeyn arrive en ville !

Le charismatique candidat de l’émission Top chef ouvre une deuxième adresse à la rentrée.  Tout en restant à la tête de l’auberge du Vert Mont à Boeschèpe, Florent Ladeyn investit une ancienne menuiserie au cœur de Lille. Ce sera rustique et décontracté. Et un brin déjanté.

Il avait juré qu’on ne le verrait jamais en ville. Mais l’émission Top chef, actuellement diffusée sur M6 et dans laquelle il fait un parcours remarquable, lui a permis de voir du pays. Elle lui a aussi donné d’autres envies. L’opportunité d’un local à Lille a fait le reste.

Florent Ladeyn ouvrira donc à la rentrée 2013 sa deuxième adresse. Le nom est déjà trouvé. Ce sera Bloempot ; ce qui en flamand veut dire pot de fleur, mais désigne aussi un doux dingue, une sorte de fada des Flandres ; ce qui colle bien à ce jeune chef volontiers facétieux et justement qualifié par Christian Constant de « petit génie fou et créatif ».  Accessoirement, Florent signifie « en fleur » en latin. « Et dans bloempot, il y a potes », souligne-t-il aussi lui-même. On a surtout hâte de voir comment vont le prononcer ceux qui se prennent déjà la langue en disant Boeschèpe…

Le projet s’est concrétisé autour d’une table et de quelques bières, comme il se doit dans le Nord, avec une jeune équipe d’architectes lillois (O Architecture), qui a su traduire les idées de Florent. Dans cet ancien atelier de menuiserie situé dans la bien nommée rue des Bouchers, le choix a été fait de garder un aspect brut, (briques apparentes, fermes métalliques) et d’utiliser des matériaux de récupération. Les chaises seront chinées et les tables dessinées sur mesure. La cuisine ouverte prendra place sous un jardin potager suspendu. Les 100 m2 de la salle accueilleront une quarantaine de couverts. Un patio pavé à l’arrière sera le rendez-vous des fumeurs et de ceux qui veulent prendre l’air.

Dans l’assiette, l’idée est d’amener la cuisine du Vert Mont, notamment par les produits, qui viendront des mêmes fournisseurs que ceux de l’Auberge. La carte sera courte (quatre entrées, quatre plats, quatre desserts) et le service décontracté : en bras de chemise et tablier, comme Florent aime être lui-même. Une équipe dédiée au Bloempot va être montée. Florent reste sur son mont. Mais il a prévu de descendre en ville une fois par semaine. Les Lillois apprécieront.

Marie-Laure Fréchet

 Photo : Projet Bloempot – O Architecture.

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page