Le gaspillage alimentaire, une cause nationale et une journée dédiée le 16 octobre

Le gaspillage, cause nationale. La première journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire se tiendra mercredi 16 octobre avec comme point d’orge des animations « anti-gaspi » place de la...
Anti gaspillage

Le gaspillage, cause nationale. La première journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire se tiendra mercredi 16 octobre avec comme point d’orge des animations « anti-gaspi » place de la République à Paris. Un objectif : réduire par deux le gaspillage d’ici 2025.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un Français jette en moyenne 20 kg de nourriture par an, dont 7 kg de produits encore sous emballage, soit une dépense de 400 euros par an et par ménage qui termine à la poubelle. Pour chacun prenne conscience de la situation, l’État a décidé qu’une journée par an sera dédiée à cette cause. Ce sera donc le 16 octobre.

A Paris, la Ville de Paris et d’autres acteurs organisent place de la République une série de manifestations consacrée à ce thème avec trois axes: apprendre à cuisiner les restes, comment donner aux associations d’aide alimentaire et déguster des plats préparés par des traiteurs de renom à partir de produits invendus ou non commercialisés fournis par le marché de gros de Rungis. D’autres événements se dérouleront sur toute la France.

Pour éviter de gaspiller, le ministère de l’Agriculture recommande sur son site de planifier ses repas et d’acheter juste ce dont on a besoin, de bien faire la différence en date limite de consommation (DLC) et date limite d’utilisation optimale (DLUO), de congeler pour mieux conserver ses aliments, de recycler ses restes, etc.

Franck Pinay-Rabaroust – Avec AFP/Relaxnews

 Lien pour découvrir les différents événements

2 Nombre de commentaires
  • Journée nationale antigaspille, manque de communication ? | Saveurs Marketing
    17 octobre 2013 at 8:39
    Laisser un commentaire

    […] Atabula […]

  • Journée nationale antigaspille, manque de communication ? | Chic, choc, Miam !
    17 février 2014 at 12:30
    Laisser un commentaire

    […] Atabula […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Je trouve que c’est un fruit merveilleux, le cornichon. Vous pouvez faire une petite salade de fèves et d’oignons nouveaux avec une pointe d’estragon pour le côté anisé et une touche de vinaigre de vin blanc; et vous rajoutez les cornichons coupés en aiguillettes avec une huile d’olive. C’est merveilleux. Autre recette : le velouté de cornichon. Vous les coupez en morceaux, vous les faites fondre dans un petit copeau de beurre, vous recouvrez de lait entier puis laissez cuire une poignée de minutes avant de mixer le tout. Vous obtenez alors un velouté de cornichons frais que vous servez avec un pavé de cabillaud ou bien une volaille. »

    _________

    Alain Passard au micro d’Augustin Trapenard vendredi dernier sur France Inter / Ecouter l’émission

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...