La brasserie : numériquement faible

A l’heure où la visibilité et la notoriété passent de plus en plus par la sphère digitale, il est temps pour les brasseries de se poser la question de leur communication. C’est la démarche engagée notamment par le groupe Frères Blanc qui souhaite s’ouvrir à une clientèle plus jeune, donc plus connectée. Reste à voir les arguments que les brasseries peuvent mettre en avant pour se faire entendre dans un univers communicationnel très formaté.

Établissement souvent ouvert en continu, situé sur des emplacements à fort flux touristique, avec d’importantes capacités de réception, ouvert sept jours sur sept, proposant des spécialités régionales accompagnées de préférence par une large sélection de bières, voilà, à gros traits, la définition de la brasserie. Autant d’éléments identitaires qui, aujourd’hui, ne font pas recettes chez les leaders d’opinion sur Internet. Si hier les Yéyés des années 50 se donnaient le mot pour se retrouver dans les meilleures brasseries parisiennes pour faire la fête, aujourd’hui, le bobo-hipster se tourne vers d’autres établissements à l’opposé des critères énoncés ci-dessus. Dans la sphère numérique, la brasserie apparaît d’abord comme un concept traditionnel désincarné, sans point d’accroche fort à valoriser sur la toile.

Pour trouver sa place dans la sphère digitale, mais surtout pour toucher une clientèle plus jeune, la brasserie doit évoluer. Les arguments classiques liés à la convivialité, la cuisine vraie et au bon goût ne suffisent pas. Entre le restaurant  classique qui ne cesse de réinventer ses codes et le bistrot qui sait se jouer tantôt « gastro », tantôt « bobo », la brasserie doit désormais trouver sa voie sans perdre son âme. A défaut, les immenses salles de réception vont doucement mais sûrement se muséifier, jusqu’à se pétrifier dans des codes que les moins de trente n’auront jamais connu. Le changement dans la continuité, voilà tout le défi.

Franck Pinay-Rabaroust – © Jacques PALUT – Fotolia.com

 Un débat intitulé « Quelle place dans la sphère numérique pour la restauration traditionnelle » se déroulera mardi 3 décembre à la brasserie Chez Jenny – Lien pour obtenir toutes les informations

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page