L’actulinaire : la revue de presse d’Atabula

Stapel von ZeitungenDifficile d’échapper aux nouveautés culinaires, le dernier produit, la dernière tendance, le nouveau chef, top ou master. Le web, la presse écrite, la télévision nous abreuvent d’informations. Il faut savoir faire le tri pour éviter l’overdose. Toutes les deux semaines, Atabula propose de faire ce tri et de faire ressortir les sujets que nous avons jugé les plus pertinents. 

.

Une quotidienne sur M6 pour Philippe Etchebest

Selon l’annonce de Daphné Bürki dans le Tube de Canal+, une information relayée par le magazine Télé 2 semaines, Philippe Etchebest, chef étoilé et animateur de l’émission Cauchemar en cuisine, diffusée sur M6,  va animer une quotidienne intitulée Sur la route de Top Chef . Cette dernière arriverait à l’antenne avant le diffusion de la prochaine saison de Top Chef puisque le charismatique Philippe Etchebest y partirait à la recherche de cuisiniers amateurs surdoués qui devront rejoindre les rangs de l’émission culte.

TF1 rétorque et se met au Menu  !

La plus ancienne chaîne de télévision généraliste ne donne pas sa part au chien ! La chaîne s’apprête elle aussi à lancer une nouvelle émission du genre culinaire intitulée : Le meilleur Menu de France ! Une prise de risque au regard des audiences ramollies enregistrées sur les émissions phares du genre de Masterchef (TF1) et Top Chef (M6). Le concept de cette nouvelle émission a cela d’original qu’il organise un concours entre chef, mais n’invente rien puisqu’il s’agit d’une adaptation d’une émission anglaise Great British Menu, diffusée sur BBC2. Aux dires du magazine Télé Loisirs, d’une durée de 38 minutes, l’émission devrait être prochainement diffusée vers 18 heures avec Laurent Mariotte pour présentateur.

Gérard Depardieu, reporter culinaire

Le Telegramme relate le projet culinaire de Gérard Depardieu en pays de Morlaix. L’acteur y aurait notamment dégusté des algues à Roscoff, dans le but de réaliser un documentaire culinaire dont il est à l’initiative avec le chef Laurent Audiot. L’acteur a confié au journal vouloir « raconter une histoire à travers les gens qui travaillent les produits bretons, comme les artichauts, les algues, le cidre, les crêpes, le beurre, le sel… »

CaptAlimgeneAlimentation Générale lance sa nouvelle formule

Lancé dans les kiosques en 2012 à 15000 exemplaires (interview France Inter), le trimestriel avec sa centaine de pages et son ton indépendant parlait déjà de sujets relatifs à l’alimentation sous un angle à la fois sociétal, économique, historique et culturel. Ce 1er numéro traitait du marché juteux de la restauration collective, des évolutions du Wine Business 8 ans après Mondovino ou faisait des prédictions sur la mort proche du Guide Michelin selon le critique Andrea Petrini. Mais le magazine avait dû cesser sa parution, du moins pour un temps car il fait un retour rafraichi et réfléchi sur le web sous la forme d’une plateforme bilingue numérique : alimentation-generale.fr. Toujours aussi indépendant mais encore participatif, il traite les même sujets liés à la nourriture, et ce du champ à l’assiette. Pierre Hivernat, ex-chef de rubrique au magazine Les Inrockuptibles, en est toujours le directeur de publication.

Du Beef pour les hommes !

Le magazine allemand « Beef ! » a lancé sa version française le 27 mars dernier pour le bonheur des hommes, car tout le postulat de cette revue repose sur ce cliché sexiste : hommes et femmes ne se tiennent pas à table ni en cuisine de la même façon ! Un trimestriel lifestyle, provoc et décalé fort bien documenté, créé par Jan Spielhagen, ancien rédacteur en chef de Men’s Health. Alexandre Zalewski est le rédacteur en chef de cette édition française au tirage ambitieux de 85 000 exemplaires.

Le bistronomique file une claque à la malbouffe

Ce n’est pas vraiment nouveau mais le phénomène s’amplifie, chiffres à l’appui : depuis deux décennies, la gastronomie est entrée dans les pubs et bistrots à Londres avec les gastropubs comme à Paris avec les bistronomiques. N’en déplaise à l’Unesco qui depuis 2010 a classé le repas gastronomique des Français au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité, le Fast Food haut de gamme tire le marché de la restauration vers le haut explique le journaliste Jean-Bernard Litzler, sur le site du Figaro. « Le marché annuel de la restauration hors domicile a pesé 87,2 milliards l’an dernier, en hausse de 0,58%. Il est de plus en plus dominé par la restauration rapide, qui monte progressivement en gamme. » De fait la malbouffe encaisse un recul de 10%…

-3Thaïlande : Six Senses Yao Noi lance un élevage de poulet BIO dans son hôtel !

C’est ailleurs et c’est insolite mais à suivre : dans la continuité des valeurs fondamentales du groupe Six Senses vis à vis du respect de l’environnement et de la durabilité, Six Senses Yao Noi a lancé un élevage de poulet biologique. En janvier dernier, l’hôtel a acheté 200 jeunes poules pondeuses, en Avril, elles pondaient déjà des œufs frais quotidiennement. En juin, il est estimé que ces poules fourniront l’hôtel avec tous ses œufs.  Jim Driskell, chef du restaurant Dining Room, en accord avec Khun Pim, expert du développement durable, ont programmé l’élevage de la planification initiale à la mise en œuvre.

Du sucré à l’envi

Dans M, le magazine hébdomadaire du Monde du 24 mai, Camille Labro dresse l’éloge du sucré et des pâtissiers, ceux de cette nouvelle vague qui font de la pâtisserie avec leur potager, de ses restaurants qui se lancent dans des menus tout dessert comme Séquence Sucrée chez Lasserre qui met ingénieusement des légumes dans ses entremets.

Expo-Culture

« L’art fait ventre » est vraiment le titre d’une exposition autour de l’expérience culinaire qui se mijote depuis 5 ans. Créations chorégraphiques, banquet-spectacle, conférences et performances comestibles ponctuent cet événement qui se déroule à compter du 3 juin et jusqu’au 20 septembre 2014 à L’Adresse Musée de la Poste à Paris, XVème. Pour en savoir plus ladressemuseedelaposte.fr

Et l’art fait vin :  c’est un peu ce que s’échine à créer Château de La Liquière (AOP Faugères) chaque année dans son caveau de vente de Cabrerolles (34), des artistes qui parlent du vin avec leur crayon. Après les planches du créateur de bande dessinées Patrick Deubelbeiss en 2012 et les toiles du nîmois Pierre Bendine-Boucar l’an passé, ce sont des lithographies de Bernard Buffet qui vont être proposées au public.Vernissage le vendredi 27 Juin pour une exposition qui durera le temps d’un été, du 8 Juin au 21 Septembre 2014. Tel. 04 67 90 29 20.
Faviconfondblanc20g  Christelle Zamora
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page