ES (Paris 7e arr.) – Ambiance mortifère !

Il faut avouer d’emblée que les conditions de l’“expérience culinaire” n’étaient pas au rendez-vous. Difficile de sentir le pouls d’un restaurant quand la seule table occupée est la sienne. Murs nus, couleur blafarde, petit voile discret pour séparer la salle de la rue. Nous sommes plus proches du sage crématorium que d’un restaurant dans la force de l’âge, tout auréolé pourtant d’une récente étoile au guide Michelin. Paraît-il que « Es » vient du « ça » allemand, référence freudienne à la partie pulsionnelle de l’âme humaine tournée vers le plaisir. Là, côté pulsion, c’était plutôt électrocardiogramme plat, très plat même. C’était au déjeuner, un vendredi 13. D’après le serveur, le soir, c’est full. Pas de bol donc. Et pour ce qui est du plaisir, il faudra également revenir.

Foie gras rôti, jus de navet et oursin ; Turbot, asperge et salicornes, sauce olive noire ; Pigeon rôti, cèpes et pâte de noisette, pomme de terre grenaille, sauce cacao ; Parfait fraises et fraises des bois, curable, gelée de champagne
Foie gras rôti, jus de navet et oursin ; Turbot, asperge et salicornes, sauce olive noire ; Pigeon rôti, cèpes et pâte de noisette, pomme de terre grenaille, sauce cacao ; Parfait fraises et fraises des bois, crumble, gelée de champagne

.

Oui, tout est beau, bien cuit, joliment présenté, on sent que le chef aime bien les petits ronds de sauce au milieu de l’assiette. Petite sauce olive qui va bien avec le turbot et son asperge, puis sauce cacao avec le pigeon rôti. Mais tout cela ne fait pas vraiment une cuisine de l’émotion, une cuisine où l’on sent une franchise qui vous attrape sans vous prévenir, et vous transporte ne serait-ce qu’un petit peu. Le chef maîtrise ses gammes, mais la musique sonne un petit peu faux. Le CV de Takayuki Honjo a beau être aussi impressionnant qu’une vague d’Hokusai – Astrance, Le Petit Nice, Mugaritz, Noma, il n’est manifestement pas suffisant pour vous faire vibrer le palpitant. Le minimalisme et l’ascetisme ont leurs limites.

  Faviconfondblanc20g Franck Pinay-Rabaroust

ES – 91, rue de Grenelle – Paris (7e arr.) – 01 45 51 25 74 – M° Rue du Bac / Solférino / Varenne – Menus à 65 et 85 euros

Haut de page