Où manger près de la gare de Lyon ? 19 adresses sélectionnées par Atabula

Un petit peu de temps avant de prendre le train et comme une envie de bien manger. Si les gares parisiennes montent en gamme côté restauration, il n’en reste pas moins que l’envie de sortir des rails et se régaler en quelques minutes ou plus est tout à fait possible. Atabula a sélectionné ce qu’il se fait de mieux à proximité de la gare de Lyon.

 


Le Train Bleu / brasserie de luxe / dans la gare

Certes, cette brasserie de luxe propose des assiettes à un tarif prohibitif compte tenu de ce qui est servi. Malgré ça, le lieu est loin d’être dénué de charme. Décor classé aux Monuments Historiques, vue imprenable sur l’incessant ballet des voyageurs : un vrai spectacle une fois attablé. Compter entre 45 et 110 € les menus. Possibilité d’emporter des plateaux repas (35 €) en commandant une demi-heure en amont. / Hall 1 – 01 43 43 09 06 – Lien vers le site

Tous les jours de 11h30 à 14h45 et de 19h à 22h45


Yummy & Guiltfree / gaufres sans gluten / dans la gare

Loin de la gaufre des fêtes foraines, du petit déjeuner au dîner, on peut déguster ici de jolies pièces sans gluten et sans lactose végétariennes ou non, sucrées ou salées. Les gaufres sont façonnées devant les clients à partir de produits frais. Compter 5 à 7 € la gaufre. / Hall 3 – Lien vers le site

Tous les jours de 10h à 19h


Prêt à Manger / restauration rapide / dans la gare

Sur place ou à emporter on peut y déguster une large gamme de sandwichs, de salades et de soupes, dont de nombreuses recettes végétariennes, réalisées sur place avec des produits frais. L’enseigne propose également du café bio. Compter moins de 10 € pour un café et un plat. / Hall 1 – Lien vers le site

Tous les jours de 7h30 à 22h


Millie’s Cookies / pâtisserie / dans la gare 

La seule chaîne de notre liste (plus de 90 boutiques en Grande Bretagne).  Les cookies sont pourtant de qualité, fondants à souhait. Prix dégressifs en fonction du nombre de cookies achetés. Une adresse très sucrée et gourmande, pour caler une faim pendant le trajet vers des destinations ensoleillées / Hall 1 – 01 46 28 01 22 – Lien vers le site

Du lundi au vendredi de 7h à 20h – samedi et dimanche de 9h à 18h


Table / néobistrot / 5 minutes à pied

Le chef Bruno Verjus, ancien critique culinaire, choisi les plus beaux produits pour jouer avec les textures et les saveurs. Parmi les intitulés de a formule proposée le midi : méli-mélo de betteraves rouges et jaunes sur un fromage blanc aux mûres, merlan cuit vapeur infusée au persil servi avec une mousseline de chou-fleur parfumée au gingembre… Carte des vins pointue. Sélection des guides Fooding, Michelin et Gault&Millau.  Compter 25 € la formule et 70 € à la carte. Il est conseillé de réserver. / 3 rue de Prague – 01 43 43 12 26

Du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h30 à 22h – samedi de 19h30 à 22h30


Sardegna a Tavola / trattoria / 5 minutes à pied

Une adresse discrète de 40 couverts tenue par un couple originaire de Sardaigne. La base du repas est composée du pain carasatu (pain typique sarde très fin), la carte (pâtes au homard, spaghetti à la poutargue) est, elle, écrite et réalisée au jour le jour à partir d’une cuisine de marché. Cuisine copieuse, prix assez élevés.. Sélection Gault&Millau et Fooding. Compter 65 € à la carte. / 1 rue de Cotte – 01 44 75 03 28

Du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30 – le lundi de 19h30 à 22h30


Shan goût / cuisine chinoise / 5 minutes à pied

Un lieu au décor un peu spécial avec un bouddha doré au milieu du comptoir, des petits lampions rouges qui servent d’éclairage ou encore des gravures de pivoines qui ornent les murs mais la cuisine y est savoureuse et exotique: raviolis de porc grillées, soupe de bœuf aux nouilles, poulet aux châtaignes caramélisées… Sélection au guide Lebey. Compter 18,80 € la formule déjeuner. / 97, rue de Charenton –  01 43 07 62 78 –

Du mardi au samedi de 12h à 15h et de 19h à 22h – le dimanche de 13h à 16 –  le lundi de 12h à 15h


Auberge le Quincy / bistrot / 6 minutes à pied

Une ambiance d’auberge de campagne, authentique, où rien a changé depuis son ouverture en 1960. La cuisine bistrotière fait la part belle aux écrevisses à pattes rouges, au cassoulet au confit d’oie ou encore au chou farci. Plats généreux dans une ambiance animée. Sélection au guide Lebey. Compter 50 € à la carte. / 28, avenue Ledru-Rollin – 01 46 28 46 76 – Lien vers le site

Du mardi au samedi de 12h à 13h30 et de 19h30 à 21h


Potager du Monde / cantine bio /  6 minutes à pied

Les deux filles qui tiennent cette cantine sont très sympas et réalisent de bonnes soupes maison. Préférez les plats aux desserts, pas mauvais mais décevants / 27 Ter Boulevard Diderot – 01 40 01 04 04 – Lien vers le site

Du lundi au samedi de 7h à 20h


Puerto Cacao / brunch / 7 minutes à pied

Puerto Cacao ou l’un des très bons spots du XIIème. Les brunchs à prix d’ami, l’addictive tarte au chocolat, la terrasse agréable et les confitures cacaotées font partie des points forts de ce lieu souvent bondé. Compter 17 € pour un brunch. / 2 rue Théophile-Roussel – 01 43 47 58 60 – Lien vers le site

Du mardi au vendredi de 11h30 à 19h30- le samedi de 10h à 19h30


Les Provinces / boucherie-restaurant / 8 minutes à pied

Quoi de mieux qu’une boucherie-restaurant pour tâter de la bidoche à la maturation prolongée ? Difficile de faire mieux effectivement. Choisissez votre morceau de viande (supplément de 9 € pour le droit de cuisson) et installez vous côté cantine. Compter une trentaine d’euros le duo entrée-plat. / 20 rue d’Aligre – 75012 Paris – 01 43 43 91 64 – Lien vers le site

Du mardi au dimanche de 12h à 14h et de 19h à 22h30


Miss Lunch / cuisine du marché / 8 minutes à pied

Miss Lunch ? Une artiste-cuisinière qui ne fonctionne qu’avec de beaux produits du marché d’Aligre situé à deux pas. Les menus changent chaque semaine avec des recettes aux saveurs multi-culturelles, avec des inspirations belges, méditerranéennes, sud-africaines et égyptiennes. Une fois par mois, le restaurant propose un menu gastronomique. Sélection au guide du Fooding. Compter 15,50 € la formule déjeuner / 3 rue Antoine-Vollon – 01 53 33 03 59 –  Lien vers le site


East Mamma / trattoria / 8 minutes à pied

Aux commandes d’East Mamma, une équipe jeune et dynamique franco-italienne. Le  concept a été créé par deux jeunes français amoureux de l’Italie. On y sert une cuisine transalpine issus de produits sourcés de là-bas. Tout est fait maison, même le café, torréfié sur place. Bruschettas et pâtes fraiches drainent une clientèle solide. Sélection au guide du Fooding et Gault&Millau. Compter 30 € à la carte. / 133 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris – 01 43 41 32 15

Tous les jours de 12h15 à 14h30 et de 19h à 22h45


Blé sucré / boulangerie-pâtisserie / 8 minutes à pied

A la tête de cette boulangerie, le chef Fabrice le Bourdat, ancien chef pâtissier du Plaza Athénée et du Bristol. Il y propose une large gamme de pâtisseries classiques revisitées ou encore de créations originales. La tarte Tatin et le Vollon, une demi-sphère en chocolat composé d’amandes, de praliné et de vanille, sont les produits stars de cette boutique. Compter 3 et 5 € la pâtisserie individuelle. / 7 rue Antoine-Vollon – 01 43 40 77 73

Tous les jours sauf le lundi de 7h30 à 19h30


Virtus / gastro contemporain / 9 minutes à pied

Deux chefs issus du Mirazur (l’adresse étoilée de Mauro Colagreco à Menton) forment un duo qui écrit à quatre mains une cuisine inscrite dans l’air du temps et respecte la culture du produit et sa saisonnalité. Au programme : tartare de mulet, crème de ciboulette et avocat ou encore canard de Challans et purée de petits pois. Sélection aux guides Michelin, Fooding et Gault&Millau. Compter 60 €. / 8 rue Crozatier – 09 80 68 08 08 – Lien vers le site

Du mardi au samedi de 12h à 14h et de 20h à 22h30


Dersou / gastro contemporain / 9 minutes à pied

Un chef asiatique associé à un mixologue pour offrir un menu singulier, voilà l’idée de Dersou. Au menu notamment : tronçon de bonite crue immergé dans un gaspacho à la tomate et associé à un cocktail gin-bergamote-citron ou encore un foie gras mi-cuit mariné au soja accompagné de myrtilles crues et de crème de maïs. Cuisine française modernisée par des touches asiatiques, dans un cadre industriel. Sélection aux guides Gault&Millau, Fooding et Michelin. Compter 95 à 135 € les menus dégustation. / 21 rue Saint-Nicolas – 09 81 01 12 73 – Lien vers le site

Du mardi au samedi de 19h30 à minuit – le samedi et dimanche de 12h à 15h


Will / néobistrot / 10 minutes à pied

L’ancien chef de Manger, William Pradeleix, a ouvert sa propre table à une dizaine de minutes de la gare de Lyon. Verdict ? Un néobistrot de taille modeste et des assiettes légères (les gros mangeurs fonceront s’acheter un kebab dans la foulée) joliment réalisées. On y a goûté un excellent pavé de saumon-purée de carottes et un croustillant chocolat sans fausse note. Sélection dans les guides Michelin, Fooding et du Gault&Millau. Compter 19 € la formule. Seul bémol : le temps d’attente entre deux séquences. / 75 rue Crozatier – 01 53 17 02 44

Du mardi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30 – samedi de 7h30 à 23h30


À la biche au bois / bistrot / 10 minutes à pied

Avant même d’accéder à la Cité des Gaules, on se sent déjà à Lyon dans ce presque-bouchon. Au programme : nappes épaisses, lourds couverts dans une ambiance mi populaire-mi bourgeoise. Le menu fait la part belle aux terrines, rillettes, gibiers en saison, coq au vin, andouillette… Une jolie adresse dont on ferait volontiers sa cantine. Sélection au guide Michelin. Compter 19 à 40 € à la carte. / 45 avenue Ledru-Rollin – 01 43 43 34 38

Tous les jours sauf le dimanche de 7h à 22h45


Les Caves de Prague  / bistrot / 11 minutes à pied

Ancien étoilé dans le Tarn, Patrice Gelbart s’est converti à la cuisine bistrotière intelligente au sein d’une cave où il compte déjà de nombreux fidèles. Parmi les propositions : tartare de veau et coulure d’anchois, canard et légumes racines ou encore ceviche de haddock et litchi. Sélection aux guides Gault&Millau et Michelin. Compter 15 € la formule et 22-32 € à la carte. / 8 rue de Prague – 01 72 68 07 36

Du mardi au samedi de 10h à 23h


[divider]À lire sur Atabula[/divider]

La gastronomie ferroviaire serait-elle condamnée à la médiocrité ?

[divider]Auteur[/divider]

Ezéchiel Zerah – © Crobard – Fotolia.com

Haut de page