Gaya Rive Gauche (Paris 7e arr.) : Fontaine de jouvence

Nicolas Fontaine délivre une partition culinaire plaisante, riche en goût et en émotion...

[ezcol_1third]

Gaya Rive Gauche Nicolas FontaineLa cuisine y est plus sécurisante, sans sortie de route possible

..

GAYA RIVE GAUCHE PAR PIERRE GAGNAIRE –  44 rue du Bac – Paris 7e arr. – 01 45 44 73 73 – www.pierregagnaire.com

[/ezcol_1third] [ezcol_2third_end]

Il y a le nom de Pierre Gagnaire qui résonne un petit partout dans le monde et il y a celui de Nicolas Fontaine qui ne déborde pas trop des jolis murs du restaurant Gaya Rive Gauche. Tant mieux.

Il y a de la discretion chez ce chef, mais il y aussi et surtout du talent. Dans son petit restaurant à deux pas du boulevard Saint-Germain, il délivre une partition culinaire plaisante, riche en goût et en émotion. Moins complexe que celle réalisée dans la maison mère de la rue de Balzac, la cuisine de Gaya propose néanmoins ce même peps à la « Gagnaire » qui fait que chaque plat peut surprendre mais sans dérouter. Ici, la cuisine y est plus sécurisante, sans sortie de route possible.

C’est finalement exactement ce que l’on recherche dans ce bistrot très chic au service impeccable. Les prix sont en conséquence mais rien de choquant au final.

Faviconfondblanc20g Franck Pinay-Rabaroust – Photo FPR

[/ezcol_2third_end]

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...