Balade gourmande dans le Luberon

La Provence serait, selon une étude IFOP réalisée en février dernier, la destination idéale des vacanciers français, juste derrière le duo Bretagne-Normandie. Voilà pourquoi il était impensable qu’Atabula ne fasse pas un détour par le Luberon et ses champs de lavande. A Lourmarin et son statut de beau plus village de France, nous avons préféré Bonnieux, situé à 14 km. Un lieu qui échappe encore à l’incessant ballet des cars touristiques qui dénature les magnifiques paysages du Vaucluse. Et, surtout, Bonnieux propose quelques belles adresses gourmandes.

[ezcol_1fifth]

 

[/ezcol_1fifth] [ezcol_4fifth_end]

Déjeuner chez Edouard

Tous les Bonnieulais savent qui est Edouard, Loubet de son nom. Ce disciple de Marc Veyrat, installé depuis 2005, fait briller le village de deux étoiles Michelin. A votre arrivée, demandez le mocktail Jo, à base de citron, sauge et cardamome. Pour ce qui est du repas, on peut commander le menu déjeuner « Clin d’œil » (58 €), non mentionné sur la carte. Les solides appétits comme les becs sucrés préféreront cependant les menus supérieurs (140 et 180 €), qui permettent de mieux cerner le style Loubet et mettent davantage à l’honneur le talent du chef pâtissier de la maison.

Domaine de Capelongue – Les Claparèdes, Chemin des Cabanes, 84480 Bonnieux

Village de Bonnieux
Village de Bonnieux

Prendre son café chez Florence

Difficile de ne pas apprécier Florence, une très sympathique marseillaise venue ouvrir un café au cœur du village après une carrière dans l’audiovisuel. L’expresso affiche un prix doux (1,5 €) vue l’adresse mais c’est surtout le corner épicerie fine qui  séduit : confitures artisanales, huiles d’olive confidentielles, jus de poire de Bonnieux (5 € la bouteille), moutardes Edouard Fallot, confiserie Lilamand… Solides références de vins et riche Lubéron oblige, présence de champagne Krug et caviar Petrossian.

Maison Bonilis – 4 place Carnot. 84 480 Bonnieux

Se faire mener à la baguette au Musée de la Boulangerie

Cette jolie bâtisse du 17ème abrite le Musée de la Boulangerie, qui retrace l’histoire de la meunerie, de la minoterie et du travail de boulanger. Pas inintéressant, surtout quand on sait que même les artisans-boulangers cèdent désormais aux sirènes des viennoiseries industrielles, non règlementées à l’inverse de ce qui est fait pour le pain. Au programme : riche iconographie (dessins, gravures, illustrations publicitaires, affiches…), animations et ateliers. Comptez 3,5 € (tarif réduit réduit 1,5 €).

12, rue de la République – 84480 Bonnieux

Pause glacée avec Georgette

Les amateurs de (bonnes) crèmes glacées connaissent bien le Glacier du Tinel, tenu par Georgette et son mari. Ne vous fiez pas à son air sévère de maîtresse d’école, Georgette est quelqu’un de très bien et sait recommander les parfums en fonction de vos envies du moment. Bon point : les sorbets sont peu sucrés. A tester : la glace au marron glacé.

Glacier du Tinel – Place Gambetta 84 480 Bonnieux

Faviconfondblanc20g  Ezéchiel Zerah

Plus d’information sur le Luberon et sur Bonnieux sur le site Luberon.fr

[/ezcol_4fifth_end]
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page