AM par Alexandre Mazzia (Marseille) : émotion brute

Alexandre Mazzia est à Marseille. Après l’expérience hors-sol du Ventre de l’Architecte, au « Corbu », il a en quelques semaines seulement marqué la cité phocéenne de son empreinte culinaire. Si...

Alexandre Mazzia est à Marseille. Après l’expérience hors-sol du Ventre de l’Architecte, au « Corbu », il a en quelques semaines seulement marqué la cité phocéenne de son empreinte culinaire. Si sa cuisine pouvait parfois dérouter au « Corbu », elle s’impose désormais avec une évidence naturelle dans un lieu totalement pensé et transformé par le maître des lieux. Amoureux du beau, Alexandre Mazzia a choisi : tables en vieux chêne massif, chaises en acier et cordes de bateau, et cet immense mur en béton brut, qui mélange puissance, finesse et jeux de lumières, clin d’œil au célèbre architecte Tadao Ando.

Cette délicate brutalité reflète la personnalité du chef et celle de sa cuisine. Entre défi permanent et fluidité. Entre empathie et identité tirée au cordeau, sûre d’elle-même, qui ne demande rien à personne. Rares sont aujourd’hui les chefs qui peuvent revendiquer des plats aussi francs et tranchés. Sur table, les plats s’enchainent sans aucune saturation, avec à chaque fois une émotion singulière, mais sans jamais vouloir épater pour rien. A l’image de ces chefs qui réalisent une cuisine unique, bien loin de tout ce qui se fait ailleurs, où toute comparaison porte une forte dose d’approximation, les mots s’épuisent vite pour décrire l’expérience du repas. Autant y aller, et vite. Alexandre Mazzia est à Marseille. Et il est chez lui.

Faviconfondblanc20g

Franck Pinay-Rabaroust

Faviconfondblanc20g

LIENS

AM par Alexandre Mazzia – 9 rue François-Rocca – Marseille 8e arr. – 04 91 24 83 63 – http://alexandremazzia.com

[nggallery id=32]

Un commentaire
  • Alexandre Mazzia : « Je suis intéressé par les ruptures que je peux introduire entre l’apparence et le goût » | Atabula
    8 octobre 2014 at 9:49
    Laisser un commentaire

    […] Le brut, le brûlé, l’incandescence de la flamme m’offrent de nouveaux horizons. Je ne suis pas dans l’expérience perpétuelle, ni dans la démonstration. Je veux écrire des histoires, comprendre le sens de ce qu’on met au moment où on le met. Le repas que je propose doit avoir sa pertinence, dans un lieu que j’ai conçu et voulu. Je cherch…. […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.