Laurent Vanparys, foodies haute fréquence chez Kobe Desramauts (In de Wulf)

Vanparys Stephanie Biteau
Ils mangent, et pas qu’un peu. Beaucoup, souvent et très régulièrement dans un ou des restaurants, à un rythme plus ou moins régulier mais soutenu. A leur façon, ces foodies « haute fréquence » réinventent la fidélité à un chef et à une cuisine. Là où le commun des mortels rêve d’y aller ne serait-ce qu’une fois,…
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Atabula 2019 - contact@atabula.com

Haut de page