La « haute » gastronomie prend de la hauteur dans un téléphérique

par Franck Pinay-Rabaroust / Dire que la gastronomie trouve sa place un petit peu partout, ce n’est pas un vain mot. Suspendue dans les airs, nichée dans un train,...

par Franck Pinay-Rabaroust /

Dire que la gastronomie trouve sa place un petit peu partout, ce n’est pas un vain mot. Suspendue dans les airs, nichée dans un train, un tramway, un bus ou sur le toit d’un musée, elle ne connaît pas de limites à partir du moment où il est possible de poser au moins une table et quelques chaises. Tel est le cas dans une cabine de téléphérique. Et c’est d’autant plus logique de le faire dans le plus grand téléphérique du monde, le Vanoise Express.

ParadiskiJeudi 12 février, 36 convives vont participer au Sky Dinner, « une expérience culinaire dans le ciel de Paradiski » comme l’explique la brochure de présentation. Sélectionnés par tirage au sort, les heureux élus sont des vacanciers présents sur le domaine skiable des stations du domaine Paradiski. Au programme : un menu autour d’une « cuisine de montagne revisitée », réalisé par le chef Stéphane Froidevaux qui œuvre au Fantin Latour (Grenoble). Pendant toute la durée du repas, les deux cabines qui partiront des stations des Arcs/Peisey-Valandry et de la Plagne resteront en stationnaire, à 380 mètres du sol. Et, au moment du dessert, les deux cabines se remettront en marche, feront un petit tour gratuit et reviendront à leur point de départ. Pour l’occasion, les deux cabines ont été « habillées » par le couturier Jean-Charles de Castelbajac qui a souhaité « une décoration chic, glamour et élégante ».

Faviconfondblanc20g

Franck Pinay-Rabaroust

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PRIX ATABULA


LA PLATEFORME ATABULA


ATABUL'À TABLE


FOOD'S WHO