Un verre à la maison plutôt qu’au bar ou au café

Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews /

La consommation de bière a baissé de 5% dans les cafés, bars et restaurants selon l'étude Niesen
La consommation de bière a baissé de 5% dans les cafés, bars et restaurants selon l’étude Niesen

Budget serré, cigarette interdite et parfois prix excessifs, la tendance est à l’entre-soi à domicile. Une enquête du Cabinet Nielsen montre que la tendance est désormais de se retrouver plutôt à son domicile qu’au bar pour prendre l’apéritif. Lors du premier semestre 2015, 62% des consommateurs concèdent que la fréquence de leurs sorties a diminué. Un constat que partagent d’autant plus les classes modestes (69%), moins les foyers aisés (55%). Mais tous soulignent les difficultés économiques qui les obligent à réduire leurs dépenses à l’extérieur du domicile. 75% des Français se rendent ainsi moins souvent au restaurant, ou dans des cafés et bars, et préfèrent retrouver leurs amis chez eux.

Cette nouvelle tendance – conjoncturelle ou de fond ? – n’est pas sans conséquence sur la consommation dans les restaurants, cafés et bars. Entre janvier et avril derniers, les ventes de bière ont par exemple flanché de 5%, celles des bières de luxe de 12% et des bières spéciales de 7%. Whiskies, vodkas et tequilas affichent pour leur part une baisse de 4%. D’autres alcools tirent leur épingle du jeu, comme la cachaça (+21%), le rhum (+2%) et le gin (+3%). Toutefois, la situation est pire pour les sodas et les boissons non alcoolisées, dont les ventes ont reculé de 6%.

Faviconfondblanc20gFranck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews / ©bogdanhoda/shutterstock.com

Faviconfondblanc20gINFOS PRATIQUES

Enquête Nielsen Panel Views auprès de 9.116 panélistes Nielsen Homescan du 19 au 30 juin


Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page