Sexe, shopping et chocolat : le triste triptyque féminin selon une étude bâclée

par Franck Pinay-Rabaroust /


S’il existait une remise de prix du sondage le plus ridicule, celui-là pourrait prétendre à la plus haute marche du podium. Le Salon du Chocolat a fait réaliser une étude sur le rapport qu’entretiennent les femmes avec le cacao. Et, sans être devin, ni même dépenser quelques milliers d’euros, il est facile de deviner les résultats.

Si la femme aime autant le chocolat que le sexe, il y a encore mieux. Le shopping ! Rien ne supplante le shopping selon cette merveilleuse étude qui nous en apprend des choses sur la femme.

La femme aime ça, donc. Comment imaginer le contraire quand, en plus, l’étude est commandée par le Salon qui le met à l’honneur ? Avec une question bien posée, tout le monde sait que les résultats sont téléguidés. Mais qu’importe, la facilité et la paresse intellectuelle font que l’on accorde toujours une once de vérité à ces petites choses que sont les études qui ont tous les atours du sérieux. Là, il faut tout de même se retenir pour ne pas hurler au loup : 30% des femmes avouent – oui, c’est un aveu ! – entretenir une relation compulsive avec le chocolat. Mieux, un tiers des gourmandes juge le cacao aussi addictif que le sexe. Lindt et Rocco, même combat ? On prêtait déjà des vertus aphrodisiaques au chocolat, il ne reste plus qu’à faire sucer un petit carré de chocolat à sa femme au lit pour rendre nos nuits plus torrides.

Mais, attention, si la femme aime autant le chocolat que le sexe, il y a encore mieux. Le shopping ! Rien ne supplante le shopping selon cette merveilleuse étude qui nous en apprend des choses sur la femme.

Et ce n’est pas tout. Au détour de quelques questions, on apprend que la femme n’est pas partageuse. 43% des femmes interrogées ne partagent jamais leur morceau de chocolat. Au mieux, elles casseront un petit morceau pour une amie (22%), voire pour leur mari (22%), mais certainement pas pour leur enfant (13%). Que les femmes le sachent : avec un morceau de chocolat en bouche, elles deviennent de mauvaises mères.

Formidable étude donc qui nous permet d’en savoir plus sur les femmes grâce au chocolat. Heureusement que tous ces chiffres sont ridicules, que ce sondage n’a aucun intérêt sauf de montrer une fois de plus que l’on peut faire dire n’importe quoi à n’importe qui. Par les temps qui courent, cela n’est guère rassurant.

Faviconfondblanc20gFranck Pinay-Rabaroust / bokan

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page