Le Japon, premier pays importateur, bannit le foie gras français pour les fêtes de fin d’année

C’est un coup dur pour l’industrie du foie gras. Le Japon a décidé, après l’annonce de cas de grippe aviaire en France, d’interdire les importations de volailles et autres produits avicoles français, dont le foie gras. Or le Japon en est le premier importateur.  « Le Japon a interdit les importations de volaille et de produits issus de la volaille française dont la production est postérieure au 23 octobre », a déclaré vendredi à l’AFP un responsable du ministère japonais de l’Agriculture, précisant que cette date avait été choisie en prenant en considération la période de 21 jours d’incubation de la maladie.

Une grande partie du foie gras devant être consommé pour la période de Noël a déjà été importée. Nous pensons donc que cette interdiction a très peu d’impact sur le marché japonais.

« Les produits de la volaille, dont le foie gras, fabriqués et emballés avant le 23 octobre, peuvent être importés », a-t-il ajouté. « Ceux produits après cette date sont interdits pour éviter que le virus ne soit introduit au Japon ». « Nous comptons sur les autorités françaises pour nous informer. Nous lèverons l’interdiction après que les élevages concernés auront abattu leurs animaux et procédé à une désinfection complète », a indiqué le responsable japonais.

Pour relativiser les conséquences économiques de cette interdiction, ce même responsable affirme qu' »une grande partie du foie gras devant être consommé pour la période de Noël a déjà été importée. Nous pensons donc que cette interdiction a très peu d’impact sur le marché japonais. » Mais cela exclut l’importation de foie gras frais de France pour les fêtes, a expliqué un importateur français au Japon, Bernard Anquetil, directeur des produits cuisinés de la société F&B Japan. « C’est un peu une catastrophe », a-t-il dit à l’AFP. « Avec le foie gras congelé, on devrait arriver à tenir jusqu’en février-mars (…), mais il y a des gens qui préfèrent travailler avec le frais, surtout pendant les fêtes ».

Deux nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés en Dordogne (Sud-Ouest) dans des élevages, avait annoncé lundi le ministère français de l’Agriculture, qui procédait à des contrôles dans le cadre d’un plan national d’intervention sanitaire d’urgence, après la découverte d’un cas de H5N1, le premier depuis 2007, le 24 novembre dans le département.

Faviconfondblanc20gAFP

Voir le commentaire (1)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page