Changement de chef au Meurice : Alain Ducasse provoque ouvertement le Michelin

Alain Ducasse est un provocateur. En faisant le choix d’attendre le bouclage du guide Michelin France 2016 pour annoncer le départ du chef Christophe Saintagne des cuisines du Meurice,...
La salle du Meurice, l'une des plus belles de Paris

Alain Ducasse est un provocateur. En faisant le choix d’attendre le bouclage du guide Michelin France 2016 pour annoncer le départ du chef Christophe Saintagne des cuisines du Meurice, il sait qu’il met le guide rouge en porte-à-faux. Impossible pour lui d’annoncer dans la version papier ce changement de poids, dans un restaurant auréolé de trois étoiles.

Alain Ducasse rend une fois de plus la monnaie de sa pièce au Michelin qui ne l’a récompensé « que » de deux étoiles au Plaza l’an dernier. On sait que l’homme n’a pas du tout aimé. Des prises de têtes assez fortes ont semble-t-il eu lieu entre Michael Ellis et l’homme d’affaires monégasque, notamment lors de l’événement Taste of Paris. L’an dernier, le Michelin a fait comprendre à Alain Ducasse qu’il n’était plus en position de négocier avec le Bibendum, comme ce fut probablement le cas à l’époque de Jean-Luc Naret. Les mœurs évoluent chez Michelin et c’est tant mieux.

Là, Ducasse joue donc les provocateurs en « bloquant » ainsi les trois étoiles du Meurice alors que la logique aurait été d’enlever une, deux, voire trois étoiles au palace de la rue de Rivoli. Souvenons-nous de la jurisprudence « Les Crayères » où l’arrivée de Philippe Mille, en remplacement de Didier Elena – très très proche de… Ducasse -, s’était soldée par un retrait de toutes les étoiles. Il faut dire que, justement, ce retrait total des étoiles à Reims arrangeait beaucoup certains cadors, dont…. Alain Ducasse. Autrement dit, là, il l’a fait à l’envers.

Alain Ducasse s’est brouillé avec Laurent Fabius, il provoque plus que jamais ouvertement le Michelin. L’homme n’est plus à un paradoxe près, ni à une provocation de plus. Il joue avec les uns et les autres, en fonction de ses intérêts. En bon leader maximo, il emmerde tout le monde. Et tout le monde le lui rend plus ou moins bien.

Faviconfondblanc20gFranck Pinay-Rabaroust / Guillaume de Laubier

Faviconfondblanc20gSUR LE MÊME SUJET

Qui est vraiment Alain Ducasse ?

Portrait (fictif et futuriste) d’Alain Ducasse, 87 ans

Un commentaire
  • Eric
    14 décembre 2015 at 4:56
    Laisser un commentaire

    Rien de nouveau !

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.