Vendu l’invendu !

TENDANCE 80Au lieu de finir à la poubelle, les fruits et légumes à peine abîmés et les produits dont la date limite de consommation approche trouvent une nouvelle vie dans le supermarché Wefood de Copenhague (Danemark), où ils sont vendus jusqu’à la moitié de leur prix normal. Ce magasin, dirigé par une association humanitaire danoise, a reçu la visite royale de la princesse Marie du Danemark cette semaine pour son inauguration. Cela prouve que l’initiative n’est pas symbolique, elle constitue bel et bien une avancée importante dans la lutte contre le gaspillage.  En plus de produits alimentaires, le magasin va aussi proposer des cosmétiques et des produits d’entretien qui ne peuvent plus être vendus dans les boutiques traditionnelles du fait de défauts d’étiquetage ou d’emballage. L’enseigne est gérée par des bénévoles et toutes les recettes sont reversées à une association locale de lutte contre la famine à travers le monde.

L’ouverture de ce supermarché n’est qu’une initiative parmi de nombreuses autres récemment lancées pour tenter de réduire le gaspillage alimentaire à travers le monde. L’année dernière, les parlementaires français ont ratifié à l’unanimité un amendement qui impose aux supermarchés de recycler (et non plus de détruire) leurs invendus. Avant cela, les supermarchés déversaient de l’eau de Javel dans leurs poubelles pour rendre impropre la consommation les denrées périssables. Cet amendement précise que les grandes enseignes doivent désormais donner leurs invendus à des associations caritatives ou qu’ils soient utilisés pour produire du compost.

Cette volonté de lutter contre le gaspillage alimentaire prend de l’importance partout dans le monde. En Grande-Bretagne, The Real Junk Food, un projet expérimental initié à Leeds a pris une ampleur mondiale. On dénombre désormais 120 cafés The Real Junk Food en Australie, France, Corée du Sud, aux États-Unis et au Nigeria. Comme Wefood, ces cafés collectent les invendus de marchés et supermarchés pour les transformer en savoureux repas pour lesquels chacun paye la somme de son choix. Le gouvernement américain a lui aussi organisé une campagne de sensibilisation au gaspillage alimentaire avec la mise en place d’une application mobile appelée FoodKeeper qui dispense des conseils pour conserver les aliments parfois au-delà de leur date d’expiration.


Faviconfondblanc20gFranck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page