Dix profils de clients que vous ne verrez jamais dans votre restaurant

CONNAISSEZVOUSSauf erreur d’aiguillage, vous ne les servirez pas ! Déjà qu’il y a les végétariens, les sans gluten et tous les autres… Ces adeptes de l’alcalin, de la chrononutrition, de Dukan ou de Montignac ne fréquentent guère les lieux de bombance ! Pour eux, la pitance se prend en privé et sous contrôle. Présentation de dix profils de clients que vous ne verrez pas dans votre restaurant.

SIGNE TABLEL’anti-acide

Le régime alcalin s’attaque aux aliments qui augmentent l’acidité dans le sang quand on les digère. Objectif ? Rééquilibrer l’organisme en consommant 2/3 d’aliments alcalinisants (comme les légumes verts) et seulement 1/3 d’ aliments acidifiants (viandes, fromages). Le régime combine glucides, protides et lipides, mais fait la part belle aux produits bruts et de saison, aux légumes verts et aux fruits.

SIGNE TABLELe (trop) bien cadencé

Avec la chrononutrition, basée sur le respect des rythmes biologiques de l’organisme, on peut manger de tout, mais pas à n’importe quelle heure. Non restrictif, ce régime, élaboré par le Dr Delabos, impose de consommer gras au petit déjeuner, dense au déjeuner, sucré au goûter et léger au dîner pour éviter le stockage. Le chocolat noir est autorisé tous les jours, mais pas après 17h.

SIGNE TABLELe curiste façon détox

La détox est davantage une cure qu’un régime. Il s’agit de débarrasser son organisme des toxines accumulées. À suivre sur une semaine environ, elle commence généralement par une monodiète pendant trois jours avec des fruits en illimité et beaucoup d’eau et de tisanes. L’introduction de légumes cuits se fait progressivement pour conclure avec les protéines (viandes, poissons, oeufs) sur les deux derniers jours.

SIGNE TABLEDukan power

Très strict, mais en quantité illimitée, ce régime controversé est hyperprotéiné et hypocalorique par la réduction des lipides et des glucides. Le corps va puiser dans ses réserves de graisse (les adipocytes) pour faire fonctionner les muscles. Les réserves de graisse vont fondre et libérer des acides gras dans le sang, ce qui fera davantage travailler le foie et les reins. La perte de poids peut être souvent très rapide sur la première phase d’attaque de 7 jours (environ 5 kg).

SIGNE TABLELes irrités de l’intestin

Mis au point par une nutritionniste australienne en 2005, pour les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable, ce régime santé consiste à traquer une famille de glucides: les fodmaps qui sont des sucres peu digestes naturellement présents dans des légumes, des céréales et des légumineuses, des fruits, des champignons, des produits laitiers et dans certains produits dits “allégés en sucres” qui peuvent faire “gonfler” et entraîner un mal de ventre après chaque repas, car fermentés dans le colon. Parmi les fruits autorisés: les bananes, raisins, pamplemousses, kiwis, mandarines, oranges, fruits de la passion, ananas, mandarines et tomates.

SIGNE TABLELe sanguin pour qui AB n’est pas un label

Selon que vous êtes du groupe sanguin A, B, O ou AB, vous ne devez pas manger la même chose pour perdre du poids, la faute à des anticorps développés en fonction de la composition chimique propre à chaque groupe sanguin. Pour le nutritionniste américain James d’Adamo, 4 profils existent. Les “groupes O” doivent consommer viande, légumes et pas de laitage, ni de féculents. Les “groupes B” doivent se nourrir de laitages, légumes verts, de viande, d’oeufs, mais ne peuvent pas consommer de poulet, de maïs, d’arachides et de lentilles. Pour les “groupes A” , un régime végétarien à base de légumes et de céréales est prescrit : beaucoup de fruits, de légumes, des céréales, pas de viande, pas de bière, ni de produits laitiers ou de haricots.

SIGNE TABLECelui qui se rêve centenaire et ne jure que par la longévité

Pour augmenter son espérance de vie, il s’agit de copier les Crétois ou les habitants de l’île d’Okinawa au Japon (record du nombre de centenaires au monde). Les premiers mettent la gomme sur la consommation régulière et modérée de vin rouge, de thé, d’huile d’olive et de fruits et légumes riches en flavonoïdes, des antioxydants bons pour le coeur. Quant au régime Okinawa, semi-végétarien, il préconise légumes, algues, céréales complètes ou légumineuses, fruits, aliments riches en calcium (brocoli, poissons, yogourt, fromage, etc.), poissons, fruits de mer, noix et graines riches en oméga 3.

SIGNE TABLELe glycemispectique qui plaide pour la méthode Montignac

Ce régime dit à “index glycémique bas” privilégie les aliments capables d’agir très peu sur le taux de sucre dans le sang. Selon son initiateur Michel Montignac, la prise de poids serait liée à la consommation de mauvais glucides qui entraîneraient un pic d’insuline au final plus de graisses pour l’organisme. Les aliments autorisés sont principalement les légumes (sauf les carottes cuites, les pommes de terres), les légumineuses comme les pois, pois chiches, les lentilles et certaines viandes.

SIGNE TABLELe flippé de la maladie adepte du régime Seignalet

Promu par le Dr Jean Seignalet , ce régime entend prévenir un grand nombre de maladies, notamment inflammatoires. Il préconise un retour à une nutrition de type ancestral. Les aliments cuits à haute température, le blé (gluten) et les produits laitiers sont exclus. Tous les aliments biologiques, végétaux et les huiles vierges (colza, olive, noisette) sont en revanche indiqués.

SIGNE TABLELe barbare accro au régime paléo

Manger comme au temps du paléolithique peut faire perdre jusqu’à 1 kilo de graisse par semaine. Sont exclus du régime tous les produits céréaliers et laitiers, mais aussi toutes les légumineuses, les légumes riches en amidon comme la pomme de terre, les viandes grasses, le sel, le sucre et bien sûr tous les produits transformés et les boissons gazeuses. Comme nos ancêtres chasseurs cueilleurs, on adopte viandes maigres, volailles, poissons, fruits de mer, des fruits et légumes pauvres en amidon et toutes les sortes de noix et de graines (amande, tournesol, etc.).


00-FAVICONFranck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews

Voir le commentaire (1)
  • Encore un article qui décrédibilise les malades: “Le flippé de la maladie adepte du régime Seignalet”. Ou comment faire passer des personnes souffrant de pathologies graves telles que la polyarthrite, la sclérose en plaques ou d’autres maladies auto-immunes qui souhaitent améliorer leur quotidien en adoptant une alimentation plus adaptée pour des emmerdeurs hypocondriaques. Renseignez-vous avant de publier de telles inepties!

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page