La femme, enjeu de la bataille d’influence entre le Michelin et le 50 Best ?

Est-ce le début des hostilités frontales ou un simple hasard du calendrier ? Alors que les World’s 50 best awards viennent d’annoncer que le prix de la « meilleure femme chef au monde » était décerné à Dominique Crenn, le Michelin dégaine son mini-guide entièrement dédié au talent féminin. Pour l’heure, l’ouvrage se consacre aux toques belges et luxembourgeoises, mais nul doute que le Michelin souhaite reprendre la main et ne pas laisser le buzz médiatique à ce qui ressemble de plus en plus à un concurrent déclaré.

En association avec le Champagne Veuve Clicquot – tient tiens, un ancien partenaire des World’s 50 Best Awards pour son prix de la meilleure femme-chef au monde -, Michelin lance « Les femmes-chefs du guide Michelin » 2016.

Dans un premier temps, le Bibendum s’intéresse aux toques qui opèrent en Belgique et au Luxembourg, donnant lieu à un ouvrage court. Seuls six noms constituent cette toute première édition. L’occasion de découvrir des chefs comme Arabelle Meirlaen, qui a jeté son dévolu sur les légumes, dans son restaurant de Marchin. De son côté, Lydia Glacé est connue pour ses sauces, exécutée à Blaregnies. Pour poursuivre dans les cuisines du plat pays, Isabelle Arpin est sans doute l’un des chefs féminins les plus célèbres. Elle a pris en effet la relève d’Alexandre Dionisio, ex-candidat charismatique de l’émission « Top Chef » en France. La chef Isabelle Arpin travaille beaucoup les produits de la mer et n’hésite pas à puiser ses idées dans la personnalité des épices. La liste est complétée par Karen Keygnaert (À’Qi, Bruges) et Stéphanie Thunus (Au Gré du vent, Seneffe). Léa Linster est la seule représentante du Grand-Duché. Elle fut la première femme-chef à recevoir le Bocuse d’Or en 1989.

Pour l’heure, rien n’est dit sur la sortie d’un guide Michelin dédié aux femmes françaises ou qui opèrent dans le reste du monde. Elles sont pourtant de plus en plus nombreuses. En France, Anne-Sophie Pic (Maison Pic) est une des toques féminines les plus célèbres, avec Hélène Darroze, Ghislaine Arabian ou Amandine Chaignot, partie à Londres. En Europe, Nadia Santini, qui cuisine à Dal Pescatore en Lombardie, est considérée comme l’une des meilleures femmes-chefs au monde. N’oublions pas non plus la présence d’Elena Arzak, la fille du célèbre chef, aux fourneaux du restaurant familial à Saint-Sébastien.

En annonçant ce très mini-mini-guide dans la foulée du prix « Best Female » du 50 Best, le Michelin affiche – encore discrètement – sa volonté de contrer le World’s 50 Best. Est-ce une volonté éphémère ou une nouvelle politique à long terme du Bibendum ? Seul l’avenir le dira mais tout porte à croire – développement à l’international, multiplication des partenariats, place des chefs dans la communication du guide, etc. – que le Michelin souhaite se replacer par rapport au 50 Best et afficher fièrement son « leadership » dans la classification des restaurants au niveau mondial.

[divider]Pratique[/divider]

Le guide « Les femmes-chefs du guide Michelin Belgique et Luxembourg 2016 » sort au mois de mai au prix de 8,95 euros.

[divider]Auteur[/divider]

Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews

Voir le commentaire (1)
  • Très positif de valoriser les femmes chef.
    Mais pourquoi on nous place dans une catégorie à part ?
    Meilleure Femme chef ??? En sport on a pas les même gabarits d’accord …mais là je ne vois pas la différence entre un homme et une femme en cuisine. En fait il n’y en a aucune. Et qu’on ne me parle pas de  » touche féminine » ou de « delicatesse » !!
    Ça laisse sous entendre qu’une femme ne pourrait pas être élue meilleure chef tout simplement et surpasser un homme. C’est peut être chercher la petite bête aux yeux de beaucoup mais à mes yeux et à bien d’autres ce  » détail » est d’une importance capitale !! Encore une maladroite division des sexes….. Qu’en pensez vous ?

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page