Le bio gagne du terrain en France

C’est une bonne nouvelle : les achats de bio ont bondi en France de 20% pour la vente directe, de 17% dans les magasins spécialisés, de 15% auprès des artisans-commerçants et de 11% dans les grandes surfaces alimentaires en 2015.

Une belle performance qui s’explique en partie par la conversion des exploitations en bio. En 2015, la production bio était pratiquée par 28 884 fermes, soit 9% de plus par rapport à 2014. Des agriculteurs qui travaillent aussi sur des surfaces plus étendues, de l’ordre de 1 375 million d’hectares (+23%).

Par ailleurs, enfants et salariés accèdent plus facilement à des produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective. Près de six restaurants sur dix servaient des ingrédients bio en 2015, contre seulement 4% en 2006. Et puis, les restaurants collectifs ont fait progresser de 18% leurs achats de produits bio.

Si le bio progresse, il ne faut pas oublier que, malheureusement, de nombreuses enseignes spécialisées dans le bio continuent de proposer des produits venant de l’autre bout du monde – bonjour l’empreinte carbone ! – et sans le moindre souci de la saisonnalité. Chez certains, il y a de la tomate toute l’année, sans que cela ne choque personne. Le bio, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant.


00-FAVICONFranck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews / ©Dmitry Kalinovsky – shutterstock.com

 

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page