Jimmy Mornet : nouvelle signature des pâtisseries du Park Hyatt Paris -Vendôme

C’est Jimmy Mornet qui sera désormais chargé de la carte sucrée du Park Hyatt Paris-Vendôme. Le jeune chef, bercé par la gastronomie depuis l’enfance, a fait son apprentissage au sein de...

C’est Jimmy Mornet qui sera désormais chargé de la carte sucrée du Park Hyatt Paris-Vendôme. Le jeune chef, bercé par la gastronomie depuis l’enfance, a fait son apprentissage au sein de l’adresse familiale réputée de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (d’où il est originaire) : la Pâtisserie Renaud. Cette première expérience dans le monde de la pâtisserie lui donne alors ce goût marqué pour le partage et l’artisanat. Son apprentissage se poursuit à la Chocolaterie Béline, au Mans, sous la direction de Jacques Bellanger  et la Pâtisserie Laurent Le Daniel à Rennes . Sa passion pour le métier affirmée, il se perfectionne auprès des plus grands chefs pâtissiers français. En 2007, Jimmy intègre la Maison Fauchon où il atteindra le poste de Chef de Partie, quatre ans suffisent pour qu’il rejoigne la brigade de Christophe Michalak de l’hôtel Plaza Athénée où il occupe très vite le poste de Sous-Chef. En 2013, il remportait le titre de Champion européen du sucre. En 2014 il fera l’ouverture de l’hôtel Peninsula aux côtés de Julien Alvarez, lui même distingué Champion de Monde de Pâtisseries en 2011.

2016 marque un nouveau tournant dans la carrière du chef car il succède à Fabien Berteau en prenant les commandes de la pâtisserie du Park Hyatt Paris Vendôme, au poste de chef pâtisser. « Plus qu’un aboutissement, c’est une réalisation. Chef pâtissier dans un Palace comme le Park Hyatt Paris-Vendôme marque le début d’une nouvelle aventure dans laquelle je suis impatient de transmettre aux membres de mon équipe et de continuer d’apprendre auprès de professionnels tels que le chef Jean-François Rouquette » confie Jimmy Mornet.

Le jeune chef puise son inspiration dans les contrastes de couleurs, saveurs et textures, en donnant toujours la priorité à la gourmandise. Il revisite les plus grands classiques de la pâtisserie française emprunt de modernité et de finesse, avec le désir constant de surprendre en restant fidèle au goût authentique et la qualité des produits. Toujours dans le souci du détail, c’est dans les cuisines du Park Hyatt Paris-Vendôme qu’il relève ce nouveau défi. Sa créativité prend par exemple la forme et les saveurs de sa sphère de sorbet enrobée de chocolat et montée sur un sablée dans un jus fraises des bois infusé à la citronnelle, à la carte du restaurant gastronomique du Palace, le Pur’.

Les gourmandises de Jimmy Mornet se dégustent toute la journée au Park Hyatt Paris-Vendôme : le midi au restaurant les Orchidées, l’après-midi accompagné d’un thé parfumé à la Cheminée ou le soir au restaurant le Pur’, sous l’égide du Chef Jean-François Rouquette depuis 2005.

jimmy mornet

jimmymornet


Pratique : 

Park Hyatt Paris –Vendôme – 5 rue de la Paix – Paris 2e arr. – 01 58 71 12 34 – www.paris.vendome.hyatt.fr


00-FAVICONPauline Beyens / © Charly Hel /© Bernhard Winkelmann

Un commentaire
  • Le meilleur pâtissier: une émission qui ravie vos papilles ! – Vrai Faux / Le vrai du faux dans l'info
    28 mars 2018 at 11:48
    Laisser un commentaire

    […] de gâteau : originale comme idée non ? Un grand chef était présent pour l’occasion : Jimmy Mornet. Champion Européen du sucre en 2013. Face à ce grand pâtissier, les candidats ont été très […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

    _________

    Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...