Carré Mer, Terminal, Marrakech… : rentrée très chargée pour les frères Pourcel

Atabula – Cette année aura été marquée par la fermeture du Jardin des Sens, une belle saison au Carré Mer et l’ouverture d’un nouvel espace « pop up » le Terminal #1, le tout uniquement sur la ville de Montpellier. Quel regard portez-vous sur ces derniers mois ?

Jacques Pourcel – Notre restaurant le Jardin des Sens a fermé ses portes le 28 mars dernier, cela faisait 28 ans que notre restaurant gastronomique était ouvert à Montpellier. Le nouveau bâtiment que nous avons trouvé pour sa réouverture date du XVIIe siècle, ce qui demande d’importants travaux de rénovation et la réouverture est prévue pour juin 2019. C’est donc en attendant que nous avons eu l’idée d’ouvrir un restaurant « pop up », cet espace que l’on a nommé le Terminal #1, un projet à 1,3 million d’euros qui se situe proche de la nouvelle mairie de Montpellier, sur la route de la mer. Il s’agissait d’un ancien bâtiment qui a demandé quatre mois et demi de rénovation. Quant au Carré Mer, il fermera le 11 septembre, le bâtiment devant être démonté comme chaque année à la fin de l’été. Cette saison aura été plutôt bonne, même si le temps n’était pas vraiment de notre côté en avril et mai. .La situation s’est améliorée à partir de juin et nous avons noté une hausse de 9 ou 10 % par rapport à l’an dernier.

Que peut-on trouver dans votre restaurant pop-up ? Quel genre d’espace et quelle cuisine ?

Au Terminal, on trouve une cuisine plutôt bistronomique, avec des tapas.  Une formule déjeuner allant de 29 à 48 euros et de 45 à 87 euros pour le dîner ainsi qu’une carte assez variée comprenant grillades, charcuteries et fromages de producteurs de la région ou d’Espagne. L’espace dispose d’une capacité de 400 places assises, divisées entre bar à tapas et salle de bistrot. Nous essayons d’y aller en douceur pour commencer, avec 60 couverts pour le restaurant et nous sommes déjà complets aujourd’hui, date d’ouverture officielle. Le restaurant est ouvert du mardi au samedi, et certains membres de l’équipe du Carré Mer viendront nous rejoindre par la suite. Nous serons sur place jusqu’au 19 juin 2019, date de l’ouverture du nouveau Jardin des Sens, mais nous verrons à ce moment-là ce qu’il adviendra du Terminal 1. Nous pourrions le conserver en plaçant des membres de l’équipe, ou bien le revendre, rien n’est encore décidé. Ce passage au bistronomique ne signifie pas la fin de notre cuisine gastronomique, et ce n’est pas parce que nous ne sommes pas à la chasse aux étoiles que nous ne sommes plus sollicités, je serai au Japon ce week-end par exemple et mon frère a aussi différents projets. Je pense d’ailleurs que les codes ont changé dans la profession ces dernières années, et qu’il ne faut plus forcément être un chef étoilé pour se voir proposer de nouveaux projets et collaborations.

Vous vous êtes également lancé dans un autre projet d’ouverture à Marrakech, pouvez-vous nous en dire d’avantage ?

Du côté de Marrakech, le projet d’ouverture de deux nouveaux restaurants s’est fait assez naturellement puisque nous avions déjà deux restaurants sur place en consulting, une maison d’hôtes et nous nous y rendons souvent. Il s’agira de deux espaces bien distincts mais situés côte à côte, sur la route de la vallée de l’Ourika. Le premier baptisé le« Chouet » devrait ouvrir fin septembre dans un esprit populaire avec une cuisine simple et des prix raisonnables qui mêleront cuisine méditerranéenne et marocaine. La deuxième adresse sera un peu plus chic, avec une cuisine plus gastronomique. Ce dernier devrait ouvrir fin octobre mais nous réfléchissons encore au nom que nous lui donnerons.


00-FAVICON                                                                  Propos recueillis par Pauline Beyens

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page