Le glacier corse Pierre Geronimi s’installe à Paris

Maître-artisan peu connu du grand public mais grandement respecté par la profession, Pierre Geronimi  s’installe début novembre dans la capitale avec une enseigne qui porte son nom située rue Férou dans le 6ème arrondissement.

Au programme, un concept hybride de 140 mètres carrés avec un espace de 36 places assises : croissants servis avec une glace à base de chocolat Bonnat et d’autres viennoiseries en matinée, salades sophistiquées avec crabe, champignons japonais, cédrat confit, le tout surmonté de sorbets salés (anchois, moutarde, oignons…), croque monsieur au jambon corse accompagné d’un sorbet tomate-bergamote le midi, pâtisseries glacées l’après-midi… Sans oublier des glaces et sorbets préparés minute, passés en turbine devant les clients et prêts en « huit minutes » dixit l’intéressé. En outre, il sera possible, sur demande, de personnaliser son propre parfum, d’imaginer des recettes sur-mesure.

pierre-geronimi
Pierre Geronimi

A 47 ans, Pierre Geronimi est connu pour sa technique ainsi que pour les ingrédients pointus qu’il utilise pour réaliser ses produits : en Corse, le melon de Pascal Colombani, le miel de Florence Marsili, le safran d’Anna Nocera, les plantes sauvages de Paul et Jean-Pierre Caux ou encore les figues de Barbarie issues de la partie est de l’île et au-delà , les amandes et pistaches de Sicile de Rossella Carusa, la date Medjool, les raisins de Sorrente, l’ail confit d’Aomori au Japon…

Ce fils de maître-glacier proposera également, plusieurs fois dans l’année, une carte salée conçue à quatre mains avec des « chefs-amis ». Jean-Christophe Ansanay-Alex, toque étoilée à Lyon (L’Auberge de l’île), sera le premier d’entre eux. S’il ne souhaite pas communiquer sur les prochains participants, gageons qu’on trouvera probablement des cuisiniers avec qui il a travaillé ces dernières années : Eric Briffard (Le Cordon Bleu – Paris), Gérald Passédat (Le Petit Nice – Marseille), Anne-Sophie Pic (Pic – Valence)… Proche de Bernard Chauvin (Berthillon – Paris), il réfléchit  aussià un co-branding avec l’institution parisienne.

« Ma passion, c’est de travailler ‘la crème de la crème’  » comme il le rappelle dans un article au journal Le Monde publié en 2013. Déjà installé dans le village de Sagone au nord d’Ajaccio depuis 1996, Pierre Geronimi compte des points de vente à Monaco et Grenoble.

Pierre Geronimi Paris. Ouverture début novembre. 5 rue Férou 75006 Paris. 7h30-20h (horaires d’hiver). Tarifs : entre 3,5 et 4,5 euros la boule, une quinzaine d’euros pour les salades-repas.


00-FAVICONEzéchiel Zérah / Pierre Geronimi 

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page