Des restaurants et des projets : Joël Robuchon regarde très loin devant

Mais où s’arrêtera-t-il ? Joël Robuchon, chef le plus étoilé au monde, ouvrira en 2017 et 2018 « cinq nouveaux restaurants », aux Etats-Unis, à Macao et à Genève, a-t-il annoncé...

Mais où s’arrêtera-t-il ? Joël Robuchon, chef le plus étoilé au monde, ouvrira en 2017 et 2018 « cinq nouveaux restaurants », aux Etats-Unis, à Macao et à Genève, a-t-il annoncé à l’AFP il y a quelques jours.  Titulaire de pas moins de 31 étoiles au Guide Michelin, dont cinq fois trois étoiles, le Français Joël Robuchon, à 71 ans, poursuit l’expansion de son empire gastronomique. Il s’appuie sur des investisseurs, pour l’essentiel américains, notamment « les groupes Invest Hospitality, qui comprend des investisseurs publics et privés, et Crest Mi ».

Le programme est chargé et…. Incomplet. En avril 2017, ouverture à New York d’un Atelier Joël Robuchon à Meat Packing, d’un autre Atelier à Miami, au Design District, en octobre 2017, et d’un Restaurant Joël Robuchon à New York (angle 53e rue et Lexington) au début de 2018. En 2018, il ouvrira un Atelier à Genève, à l’Hôtel Woodrow, quai Wilson face au Lac, et à Macao un Restaurant Tradition à l’Hôtel Karl Lagerfeld. Et, pour 2019, retour aux sources dans ses terres natales poitevines, Joël Robuchon prévoit l’ouverture à Montmorillon (Vienne), dans le site à l’abandon de la Maison-Dieu, un ancien monastère-hôpital du XIe siècle, d’un Institut international Joël Robuchon, une école de cuisine haut de gamme, associée à la prestigieuse Ecole hôtelière de Lausanne, en Suisse. « Un projet qui me tient très à coeur » précise le Poitevin.

L’année 2016 a été marquée par son départ de La Grande Maison à Bordeaux où après avoir obtenu deux étoiles en un an, la mésentente avec Bernard Magrez a été trop forte pour que le projet en l’état continue. Très marqué par cet événement, Joël Robuchon pourrait chercher à rebondir et se trouver un nouveau défi à la hauteur de ce qui aurait dû l’aventure bordelaise. D’après nos informations, le chef aurait déjà largement avancé ses pions.

Outre Paris, New York et Macao, où il dispose déjà de restaurants, Joël Robuchon est aussi présent à Monaco, Londres, Montréal, Las Vegas, Tokyo, Hong Kong, Shanghaï, Taipeh et Bangkok.


Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Si on avait ébauché le sujet en montrant qu’ils pouvaient être à l’origine de produits qui allaient améliorer la santé humaine, les gens auraient compris l’intérêt des OGM ! La génétique moderne et notamment le Crispr-Cas permettent d’effectuer des changements ciblés sur des gènes. Certains gènes de la tomate sont par exemple très bénéfiques pour augmenter le taux d’antioxydants dans le fruit, mais ils ne sont pas exprimés, car la plante n’en a pas besoin. On peut maintenant réveiller ces gènes, dans une optique de bienfaits de santé pour les humains. Il faut prendre le meilleur de l’agriculture traditionnelle et biologique et le meilleur de la science moderne, sans rien exclure. »

_________

Louise Fresco, ex-dirigeante de la FAO et aujourd’hui présidente de la Wageningen University & Research (Pays-Bas) interrogée au sujet de l’alimentation dans les colonnes du Point. / Lire l’entretien sur Le Point

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...