Stagnation du restaurant David Toutain à une étoile : le Bibendum souffre de cécité
Advertisement

Stagnation du restaurant David Toutain à une étoile : le Bibendum souffre de cécité

Comment est-ce possible ? Comment les inspecteurs du Michelin peuvent-ils justifier la stagnation du chef David Toutain à une petite étoile dans son restaurant éponyme ? Un tel choix ne relève pas de la prudence, mais d’une déplorable cécité.

Depuis quelques années, le chef est montée en gamme, il a stabilisé ses équipes, amélioré le service en salle, optimisé sa carte des vins et, surtout, peaufiné l’assiette. Contrairement à certains de ses confrères, David Toutain a multiplié les « bons » choix : ne pas augmenter le nombre de couverts, ne pas se disperser, créer une écriture singulière en réalisant notamment ses propres arts de la table avec une céramiste, proposer à ses équipes de bonnes conditions de travail en créant un espace dédié, ouvrir un petit laboratoire pour améliorer sa créativité et, surtout, être présent à chaque service ! De tous ces choix, la cuisine s’en ressent : vive, tranchée, gourmande comme jamais, judicieuse et parfois surprenante.

De tout cela, le Michelin n’a rien vu, rien senti. La seule solution pour expliquer un tel choix est la suivante : un inspecteur est venu une fois contrôler le restaurant, y a fait un repas rapidement, comme tant d’autres, et l’a inscrit à « une étoile » dans la base de données du guide. Conséquence : les autres inspecteurs n’ont pas jugé bon y retourner pour vérifier l’avis d’un inspecteur qui, manifestement, n’a rien compris à l’écriture de David Toutain. Le Michelin n’est pas seulement lent à la détente, il est parfois totalement stupide.


Sur le même sujet

Entretien avec David Toutain : « Nous allons beaucoup plus loin dans chacune de nos missions. Ça me rend heureux »

Le chef David Toutain développe sa propre ligne d’assiettes avec la céramiste Patricia Vieljeux

Tous les articles qui parlent de David Toutain sur Atabula


Franck Pinay-Rabaroust

Haut de page