Le fléau des restaurateurs s'appelle no-show. Un anglicisme un peu vilain pour des clients très vilains, qui n'honorent pas leurs réservations. Les chefs, désemparés face à des tables vides en plein service, ont désormais quelques armes pour contre-attaquer. René Redzepi leur a fait un doigt d'honneur. En 2012, le cuisinier danois a posté une photo […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)