Ton poulet, tu l’as tué au couteau ou à la hache ?

À l’un des hôtes de son salon littéraire qui lui demandait « Croyez-vous aux fantômes ? », madame du Deffand répondit « Non », avant d’ajouter « mais j’en ai peur. » Changement de contexte, de sujet et variation à cet apparent paradoxe intellectuel : « Aimez-vous les animaux ? – Oui. Mais je les mange. » Un peu de cohérence, diantre ! Serait-il possible d’être cohérent en … Lire la suite de Ton poulet, tu l’as tué au couteau ou à la hache ?