Le chef Alex Atala va ouvrir une nouvelle table à Sao Paulo (Brésil) en avril

Bonne nouvelle : Alex Atala, premier et unique restaurateur brésilien à détenir deux étoiles Michelin pour son restaurant de São Paulo « D.O.M. » va ouvrir dans la même ville un...

Bonne nouvelle : Alex Atala, premier et unique restaurateur brésilien à détenir deux étoiles Michelin pour son restaurant de São Paulo « D.O.M. » va ouvrir dans la même ville un nouvel établissement à l’ambiance détendue, spécialisé dans la nourriture saine et bio. Après avoir présenté son nouveau restaurant sur Instagram il y a une semaine, Alex Atala a dévoilé plus de détails à son sujet. Cette « cantine » ouvrira le mois prochain, en avril. Dans une interview avec le site Eater, le restaurateur explique que son prochain établissement proposera aussi bien service à table ou au comptoir que plats à emporter.

Fidèle à la philosophie culinaire mise en pratique chez « D.O.M. », le menu mettra en valeur les ingrédients traditionnels et indigènes du Brésil, parmi lesquels le tapioca, les fromages brésiliens, les baies d’açaï et les jus de fruits traditionnels. Alex Atala est souvent décrit comme l’ambassadeur officieux de la cuisine brésilienne indigène.

En 2013, « D.O.M. » a pris la deuxième place du classement des « 50 Best Restaurants » d’Amérique latine, et Alex Atala a reçu pour sa part un prix récompensant l’ensemble de sa carrière. Les gastronomes du monde entier le connaissent aussi sans doute grâce à la série documentaire de Netflix « Chef’s Table » (« à la table des chefs »), qui met en lumière certains des cuisiniers les plus innovateurs et stimulants du monde. En plus de son restaurant amiral, il a monté plusieurs établissements, notamment « Dalva e Dito » ou encore « Acougue Central » (« boucherie centrale »), un restaurant de viandes spécialisé dans le bœuf brésilien. Rendez-vous en avril pour découvrir son nouveau restaurant.


Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews

Un commentaire
  • Le chef Alex Atala va ouvrir une nouvelle table à Sao Paulo | Bim Magazine
    22 mars 2017 at 2:01
    Laisser un commentaire

    […] Via Atabula […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    « Si on avait ébauché le sujet en montrant qu’ils pouvaient être à l’origine de produits qui allaient améliorer la santé humaine, les gens auraient compris l’intérêt des OGM ! La génétique moderne et notamment le Crispr-Cas permettent d’effectuer des changements ciblés sur des gènes. Certains gènes de la tomate sont par exemple très bénéfiques pour augmenter le taux d’antioxydants dans le fruit, mais ils ne sont pas exprimés, car la plante n’en a pas besoin. On peut maintenant réveiller ces gènes, dans une optique de bienfaits de santé pour les humains. Il faut prendre le meilleur de l’agriculture traditionnelle et biologique et le meilleur de la science moderne, sans rien exclure. »

    _________

    Louise Fresco, ex-dirigeante de la FAO et aujourd’hui présidente de la Wageningen University & Research (Pays-Bas) interrogée au sujet de l’alimentation dans les colonnes du Point. / Lire l’entretien sur Le Point

    • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

      Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...