Eric Frechon : « J’ai repensé le Drugstore des Champs-Élysées comme s’il s’agissait d’un hôtel sans chambre »

Voir le commentaire (1)
  • Dommage qu’elle drugstore ait été repensé. .. grosse nostalgie de l ancienne version. Plus jeune plus confortable et on regrette les petits hamburger.

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page