Jean-Paul Abadie (L’Amphitryon, Lorient) : « Je vais vendre mon restaurant et rendre mes deux étoiles »

Cuisinier de l’année en 2004, première étoile en 1990, deuxième en 2002 et cinq toques au Gault & Millau en 2009, le chef Jean-Paul Abadie est une figure de...

Cuisinier de l’année en 2004, première étoile en 1990, deuxième en 2002 et cinq toques au Gault & Millau en 2009, le chef Jean-Paul Abadie est une figure de la gastronomie française. Né en 1958 à Lannemezan (Hautes-Pyrénées), ville dont il a toujours gardé l’accent, Jean-Paul Abadie a décidé d’arrêter sa longue carrière de restaurateur.


Atabula – Pourquoi avez-vous décidé de vendre votre établissement L’Amphitryon ?

Jean-Paul Abadie – J’ai consacré ma vie à la restauration et je commence à être fatigué. J’aurai 60 ans en 2018. Je ne suis plus dans le challenge permanent et je sens qu’il faut arrêter. C’est le bon moment.

Qui va reprendre votre établissement situé dans une zone commerciale excentrée ?

C’est mon sommelier, Anthony Rault, qui devrait reprendre la maison. Un chef étoilé de la région va prendre ma place en cuisine et toute mon équipe devrait rester en place.

Salle du restaurant L’Amphitryon

Quel sera le nom du chef qui va vous remplacer ?

Je ne souhaite pas en parler pour l’instant. Le chef est toujours en place et il ne veut pas que l’on communique sur son nom.

Quand va se faire la passation ?

Il faut d’abord que les banques donnent leur accord pour sceller définitivement cet accord. Ensuite, si tout se passe bien, la passation devrait se faire après l’été, en octobre probablement.

Quel est le projet culinaire qui devrait se mettre en place après votre départ ?

Ce sera une cuisine de marché, une cuisine plus simple, avec un ticket moyen moins élevé. Leur ambition est de renouer avec la clientèle locale. Et je suis persuadé que c’est le bon choix. Mais à titre personnel, comme je l’ai dit, je ne me sens pas de prendre ce virage-là. Place aux jeunes.

Royale de homard, caviar d’Aquitaine

Vous avez actuellement deux étoiles au guide Michelin et cinq toques au Gault & Millau. Cette nouvelle orientation de L’Amphitryon va forcément faire évoluer les choses…

Je compte effectivement rendre les deux étoiles et mes cinq toques. Vous savez, je n’ai jamais couru après ces récompenses et je n’y suis pas très attaché. Les guides font leur boulot, je fais le mien.

Qu’allez-vous faire une fois que vous aurez rendu les clés du restaurant ?

J’ai d’autres projets mais qui n’ont rien à voir avec l’univers de la gastronomie. Ce sera plutôt dans l’univers culturel mais il est encore trop tôt pour en parler.

[divider]Pratique[/divider]

L’Amphitryon – 127 rue du Colonel Muller – Lorient – www.amphitryon-abadie.com

[divider]Auteur[/divider]

Propos recueillis par Franck Pinay-Rabaroust / ©FPR


 

6 Nombre de commentaires
  • allannic
    6 juin 2017 at 4:09
    Laisser un commentaire

    je vous souhaite un très bon parcours ça toujours été un régal d’aller dîner ou déjeuner chez vous j’en garde un excellent souvenir

  • POULET Jean-Pierre
    7 juin 2017 at 9:48
    Laisser un commentaire

    Ce n’est pas un scoop pour ceux qui connaissent Jean-Paul et Anthony ! La nouvelle était connue depuis janvier 2017 … mais par contre la passation de pouvoir était prévue pour septembre.

    • Jean-Pierre POULET
      24 septembre 2017 at 8:02
      Laisser un commentaire

      Passage de témoin reculé et reporté, si tout va bien, le 15 novembre 2017. Quant au chef qui va épauler Anthony Rault, c’est bien un chef étoilé de la région …

  • Du mouvement chez Fauchon, à La Laiterie, à L'Amphitryon et à l'Hôtel Métropole Monte-Carlo – Kiss My Chef
    9 juin 2017 at 9:20
    Laisser un commentaire

    […] le tablier pour se consacrer à des projets plus culturels comme il l’indiquait au site Atabula. Repris en interne ou vendu, l’établissement perdra ses deux étoiles, avant de renaître […]

  • Les chuchotis du lundi : Hache la bombe du Crillon, Jeffroy de gare en gare, Passédat au Lutétia, Alciati à Paris, Abadie abandonne, le triomphe de Balagan, Cirino le retour, Yoni vend, Vaissière au 122 | Actualités
    9 juillet 2017 at 1:11
    Laisser un commentaire

    […] va fermer ses portes à l’automne pour renaître différemment. Notre confrère A Tabula l’a révélé : Jean-Paul Abadie, le deux étoiles, de Lorient est fatigué. Il rend les […]

  • Laisser un commentaire

    *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.