Le chef Thomas Chegaray ouvre le restaurant La Maison Haute cet été en Isère

Ancien de Jean-François Piège (trois années à l’hôtel Crillon) ou encore de Philippe Labbé (quatre ans au Shangri-La), Thomas Chegaray va ouvrir sa table bistronomique m-juillet à Crolles (Isère), à 20 kilomètres...

Ancien de Jean-François Piège (trois années à l’hôtel Crillon) ou encore de Philippe Labbé (quatre ans au Shangri-La), Thomas Chegaray va ouvrir sa table bistronomique m-juillet à Crolles (Isère), à 20 kilomètres de Grenoble. La Maison Haute donc, clin d’oeil à son prénom et nom basques qui signifient « la maison sur les hauteurs ». Il officiait depuis décembre 2012 comme chef exécutif de Cyril Lignac sur la partie cours de cuisine. Une envie de retour aux sources puisque c’est précisément sur le territoire grenoblois que ce cuisinier de 32 ans avait effectué son apprentissage. Au déjeuner, il faudra compter 18-25 euros, entre 20 et 35 le soir. Crème d’asperges, feta-olives noires, dos de cabillaud rôti au beurre demi-sel, légumes croquants et desserts « vivants » seront au programme.

[divider]Auteurs[/divider]

Rédaction Atabula / ©Cyril Lignac


 

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« L’écosystème gastronomique a connu de profondes transformations et la barrière de la cuisine s’est brisée, les chefs et les restaurants ne sont plus collés à une vision figée de la cuisine. Les produits locaux aussi bien qu’internationaux sont à disposition et les chefs ont commencé à raconter leurs propres histoires culinaires, liées ou non à des cuisines particulières. La cuisine collaborative va prévaloir. »

_________

Le chef entrepreneur Tarun Sibal à propos de l’évolution de la gastronomie en Inde sur le site BW Hotelier.