Les 10 chiffres-clés du Palmarès

8

Sur les 30 villes les plus peuplées de France, neuf n’ont aucun restaurant étoilé. Il s’agit de Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Villeurbanne, Limoges, Tours, Amiens et Besançon.

97

Logiquement, c’est la ville de Paris qui compte le plus grand nombre de restaurants étoilés avec 97 établissements. Lyon arrive en deuxième position avec « seulement » 17 tables étoilées (guide Michelin France 2017).

23

Marseille est plus une ville « Fooding » que « Michelin ». Alors que la ville ne compte que cinq tables étoilées, la cité phocéenne dispose de 23 tables recensées par le guide du Fooding. Seules Paris (527) et Lyon (30) font mieux.

23

Ce ne sont pas moins de 23 villes sur les 30 les plus peuplées de France qui n’ont aucun restaurant quatre ou cinq toques au Gault & Millau.

5

La ville de Strasbourg compte cinq restaurants étoilés et seulement cinq étoiles. En 2015, le Crocodile, qui connut la gloire des trois étoiles à l’époque d’Émile Jung, a perdu sa deuxième étoile.

2

Les villes de Saint-Étienne et de Clermont-Ferrand ne comptent aucun restaurant noté entre 9 et 10 sur le site de La Fourchette. Paris en compte 800 et Lyon pas moins de 112.

0

Lyon, troisième ville française où l’on mange le mieux selon le classement Atabula METRO, ne compte aucune table à quatre ou cinq toques au Gault & Millau.

5

Avec ses cinq Bib Gourmand, la ville de Tours apparaît comme l’une des villes où l’on peut manger avec le meilleur rapport qualité-prix selon le guide Michelin. Seules Marseille (5), Nice (6), Lyon (18) et Paris (67) font mieux.

2827

Lyon compte 2827 restaurants selon TripAdivsor, deuxième ville la mieux dotée en table après Paris (14269), mais devant Bordeaux (1954)

0

Alors que la ville de Nice, cinquième du Palmarès, compte plusieurs restaurants étoilés, des Bib Gourmand, plus de 20 tables présents dans le guide du Fooding, plus de 30 maitres-restaurateurs et quelque 18 restaurants membres du Collège Culinaire, elle ne compte aucune table distinguée de quatre ou cinq toques au Gault Millau.


Rédaction Atabula / © pict rider


RETROUVEZ LE PALMARÈS METRO ATABULA ICI


Afficher les commentaires (3)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page