Temps de lecture

1 minute

L’essentiel à retenir

Le burger gourmet américain Steak’n Shake ouvre sa première adresse parisienne au 25 boulevard de Sébastopol (1er arr.) ce mardi 20 juin. L’enseigne espère faire la différence avec ses milkshakes et la préparation des burgers devant le client.


Et encore une ! On ne compte presque plus les enseignes de burger « gourmet » qui débarquent à Paris. Avec pas moins de 1,2 milliard de burgers engloutis chaque année en France, il faut dire que le marché est énorme. C’est au tour de Steak’n Shake de prendre place à Paris, au 25 boulevard de Sébastopol, dans le 1er arrondissement de la capitale. Ouverture des portes aujourd’hui, mardi 20 juin.

À la différence de ses concurrents déjà installés, qui misent aussi sur la recette à la commande, Steak’n Shake, fondée en 1934, insiste pour sa part sur la préparation effectuée en direct sous les yeux des clients. Les restaurants de l’enseigne sont en effet structurés autour d’une cuisine ouverte. Les prix raisonnables sont aussi un signe distinctif chez Steak’n Shake. Le burger signature qui empile un steak, du cheddar fondu, de la laitue, des cornichons, de la tomate, des oignons rouges et du ketchup, coûte 8,45 euros. Les « steakburgers » originaux, tels que le guacamole ou le burger vegan n’affiche pas plus de 7,95 euros. Un tarif qui inclut les frites fraîches. Steak’n Shake importe notamment la tradition des frites nappées de cheddar fondu et de bacon. L’entreprise ose même l’assaisonnement dont sont friands les Britanniques : du sel et du vinaigre. Steak’n Shake complète son concept avec des milkshakes qui ont fait sa réputation. Le guide gastronomique américain Zagat les a même identifiés comme les meilleurs au pays de l’oncle Sam. Le breuvage est réalisé à partir de lait et de fruits frais et de glace artisanale. Le réseau de burgers qui compte plus de 500 restaurants aux États-Unis ose même une adaptation française de sa mixture, avec un parfum » tarte tropézienne ». Compter 3,95 euros le petit milkshake à la vanille, au chocolat ou à la fraise.

Steak’n Shake complète son concept avec des milkshakes qui ont fait sa réputation.

Pour ce démarrage, l’enseigne américaine a déjà prévu d’autres ouvertures parisiennes au métro Anvers le 18 juillet, avant de visiter les régions françaises. Lyon Confluence accueillera son tout premier restaurant durant la deuxième quinzaine de juillet, Lyon Part Dieu début août, tandis qu’une ouverture est également prévue à Creil-Saint Maximin début août.

Sur le même sujet

Révolution chez McDo : le burger gourmet se mange avec des couverts en plastique

Pour le goûter, le pain au chocolat c’est bien, le burger c’est pas mal non plus !

L’enseigne Five Guys confirme l’ouverture de son « vaisseau amiral mondial » sur les Champs-Élysées à Paris

Auteur

Rédaction Atabula – © Steak’n Shake


 

2 Réponses

  1. Fish

    Cool mais pour info Il y en a déjà ouvert a Rueil Malmaison depuis plusieurs mois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.