Kitchen Ter(re) : pâtes à haut relief gustatif
Advertisement

Kitchen Ter(re) : pâtes à haut relief gustatif

Voilà que, pendant le service, un très proche du chef nous glisse à l’oreille : « Ici, on retrouve le William Ledeuil du début ». Nulle critique sous-jacente du William Ledeuil d’aujourd’hui, mais, au contraire, un émerveillement partagé devant les virevoltantes assiettes de Kitchen Ter(re), troisième table du chef ouverte juste avant l’été et située à quelques mètres d’autres belles tables parisiennes (Tour d’Argent, Itinéraires, AT).

A la carte : quatre entrées percutantes, dont un gaspacho de tomate renversant de puissance, et cinq propositions de pâtes. Réalisées par le maître de Cucugnan, Roland Feuillas, cuisinées par le maestro Ledeuil, elles ont chacune leur forme, leur farine, leur goût, leur accompagnement. À chaque fois, la texture et la longueur en bouche surprennent, comme si l’on redécouvrait les pâtes. Mais il n’y a pas que la casarecce (épeautre), girolette (engrain), la dentelle de Cucugnan (blé dur) ou le blésotto (engrain) qui donnent de la profondeur au plat. Harissa, citron confit, kimchi, tomate, galanga, curry vert, pistou thaï, pecorino ou girolles viennent habiller le produit de base. Le résultat est là : des couleurs, des textures, des percussions et, in fine, un relief gustatif extraordinaire qui se joue à merveille des saveurs italiennes et asiatiques. Décoration singulière qui échappe aux diktats actuels et carte de cocktails et de saké intéressante. Un vrai coup de cœur.

[divider]En images[/divider]
Blesotto (engrain) Pistou thaï, girolles et pecorino
Gaspacho de tomate “copyright ZKG”
Tartare de boeuf, mostarda, soubressade
Gianduja, café, miso
[divider]Pratique[/divider]

Kitchen Ter(re) – 26 boulevard Saint-Germain – Paris (5e arr.) – 0142394748 – Menu déjeuner à 26 euros (e/p ou p/d) et 30 euros (e/p/d) ; carte autour de 50 euros le soir – Fermé dimanche et lundi

[divider]Se repérer[/divider]
[divider]Sur le même sujet[/divider]

Le chef William Ledeuil ouvre Kitchen Ter(re), nouveau restaurant dédié aux pâtes et aux bouillons

[divider]Auteur[/divider]

Franck Pinay-Rabaroust / ©FPR

Haut de page